Guadeloupe : Un pédophile dans une école maternelle ?

Rédigé par : Kayleen Jude, le
Publié dans : Actualites, Martinique
Mots clés :

Une petite fille de 2 ans et demi scolarisée au Moule aurait été agressée sexuellement par « un monsieur » au sein même de son école. Ses parents ont déposé trois plaintes. Il pourrait y avoir d’autres victimes.

« Le ciel nous est tombé sur la tête. Nous voulons des réponses. Que s’est-il passé. Où était le personnel » s’indigne la tante de la fillette.

C’est une famille meurtrie et en colère qui exige aujourd’hui l’interpellation de cet individu, dans les plus brefs délais.

Des parents d’élèves étaient d’ailleurs réunis hier lundi, bouleversés par cette affaire sordide, dévoilée ce week-end sur les réseaux sociaux.

« Maman, j’ai mal à cet endroit »
Les faits se seraient déroulés dans l’enceinte de l’école maternelle Victor Schœlcher de Sainte Marguerite au Moule. C’était le jeudi 3 décembre 2020. Le lendemain, une petite fille de 2 ans et demi confie à sa mère l’impensable : « Maman, j’ai mal à cet endroit. Maman, un monsieur a mis ses doigts ici et ça me brûle » aurait-elle déclaré.

Un examen médical confirmerait l’agression sexuelle
Sous le choc, ses parents la conduisent immédiatement aux urgences pédiatriques. C’est finalement un médecin légiste qui l’auscultera.

L’horreur est à son paroxysme. Les craintes auraient été confirmées. L’enfant présenterait « des lésions au niveau du sexe ».

Son père est anéanti : « C’est un cauchemar. Ma fille n’est plus la même. Elle a perdu sa joie de vivre. Elle est traumatisée à vie ».

Forte de ce rapport médical, trois plaintes sont déposées par la famille : une contre X pour « viol » et deux pour « négligence » contre l’école et ses agents.

D’autres victimes présumées
En attendant, plusieurs questions se posent. Comment un homme a t’il pu se trouver dans une école où le personnel est, semble t’il, exclusivement féminin… Sans attirer l’attention ?

Comment un « étranger » a t’il pu entrer dans l’établissement scolaire ? Qu’en est il de la sécurité au sein de cette maternelle ?

Une cellule psychologique mise en place
Les responsabilités sont multiples. D’autant que depuis vendredi, d’autres enfants auraient avoué avoir été « importunés et chatouillés par un monsieur ».

Pour l’instant, ni le Rectorat, ni la Direction de l’école, ni la Municipalité du Moule n’ont souhaité s’exprimer. Une cellule psychologique a été mise en place.

Cette affiche circule sur les réseaux sociaux depuis quelques heures :

Photo d’illustration : Archives PBK