Guadeloupe : Violences urbaines en plein couvre-feu

Rédigé par : Kayleen Jude, le
Publié dans : Actualites, Guadeloupe
Mots clés :

Plusieurs communes de Guadeloupe sont le théâtre d’incendies volontaires et d’attaques contre les pompiers. Ces scènes, qui durent depuis plus d’une semaine, ont lieu durant le couvre-feu.

Les restrictions liées à l’épidémie de covid-19 sont-elles le déclencheur de ces actes de violence ? Difficile à affirmer, même si beaucoup le pensent.

Pointe-à-Pitre, les Abymes, Petit-Bourg, Baie-Mahault. Autant de communes où les nuits sont des plus agitées depuis plusieurs jours.

En effet, des individus incendient des poubelles, placent des barricades enflammées dans les rues ou dans les ronds-points.

Ils sont vraisemblablement nombreux et s’évaporent rapidement dans la nuit, évitant ainsi toute interpellation.

Des appels lancés sur les réseaux sociaux

Quand les sapeurs-pompiers arrivent sur les lieux, ils sont pris à partie par des jets de pierres. Tout comme leurs véhicules qui sont caillassés.

Ces scènes se déroulent en plein couvre-feu. Et la présence des forces de l’ordre pour sécuriser l’intervention des secours ne les arrêtent pas.

Pour l’heure, ces bandes qui sèment la peur chez les riverains n’ont pas été formellement identifiées. Les investigations se poursuivent.

Mais selon des indiscrétions, des appels « à la rébellion et au caillassage » sont lancés régulièrement sur les réseaux sociaux.

Photo : Police Nationale de la Guadeloupe