Guyanais en quarantaine en Martinique : Les conditions d’hygiène pointés du doigt

Rédigé par : Melody Thomas, le
Publié dans : Actualites, Martinique
Mots clés : ,

Depuis vendredi 13 mars, 55 passagers du Costa Magica sont en confinement collectif dans 2 centres au Vauclin et parmi eux se trouvent, 35 guyanais.

Ces dizaines de guyanais en confinement loin de chez eux, se sont plaints, de « la qualité douteuse de l’hébergement ». Le député guyanais Gabriel Serville a réagi indiquant qu’ils « ne disposaient pas de bouteilles d’eau, de nourriture, de savons, de gels hydroalcooliques« . Dans un post Facebook, il a publié des photos et a indiqué qu’il allait « saisir le Préfet de Guyane afin qu’il alerte son homologue de la Martinique pour l’amélioration des conditions de confinement qui doivent être respectueuses de la dignité humaine ».

Mon attention a été retenue ce jour, par nos compatriotes Guyanais qui faisaient partie des croisiéristes du COSTA MAGICA.

Suite à des soupçons de cas de coronavirus à bord, des passagers Martiniquais, Guadeloupéens et Guyanais ont été débarqués du paquebot et mis en quarantaine, à domicile ou dans des centres destinés à cet effet.

C’est le cas de quelques dizaines de Guyanais qui ont été acheminés au CGOSH de la Pointe Faula au Vauclin en Martinique.

Il s’avère que ce centre de quarantaine constitue une véritable atteinte à la dignité de nos compatriotes, puisque les lieux sont à la limite de l’insalubrité.

Outre la qualité douteuse de l’hébergement, ils ne disposent pas de bouteilles d’eau, de nourriture, de savons, de gels hydroalcooliques

Je considère que parquer ainsi des gens stressés par les derniers jours de tensions à bord du MSC MAGICA relève clairement d’un manque de respect et de considération.

Je vais saisir le Préfet de Guyane afin qu’il alerte son homologue de la Martinique pour l’amélioration des conditions de confinement qui doivent être respectueuses de la dignité humaine.

Dans une nouvelle publication postée quelques heures plus tard, Gabriel Serville a indiqué que « leur situation s’est quelque peu améliorée et suscite moins d’inquiétude ».

Suite à l’appel lancé par nos amis guyanais placés en quarantaine au CGOHS du Vauclin, j’ai pu rentrer en contact et échanger avec quelques-uns. Ils m’ont confirmé que leur cri de colère d’hier a été entendu et qu’en dépit des contraintes qui subsistent leur situation s’est quelque peu améliorée et suscite moins d’inquiétude. Notamment sur le plan de l’hygiène des locaux, dont ils ont contribué au nettoyage, et pour ce qui concerne leur prise en charge par les services de la protection civile et les médecins qui leur rendent régulièrement visite.

Je tiens particulièrement à saluer l’abnégation et le choix profondément responsable de ces personnes qui ont tout de suite accepté d’être retenues en quarantaine afin de ne pas rejoindre immédiatement leurs familles respectives, qui en Martinique qui en Guyane dans le but louable de ne pas les exposer au risque potentiel de transmission du coronavirus covid-19.

Par ces temps modernes où prime l’égoïsme individuel sur la solidarité il me semble important de souligner une si belle attitude qui honore vraiment cette délégation.

Cependant, une question demeure: nos autorités gouvernementales et précisément sanitaires ont-elles vraiment mesuré l’ampleur de la catastrophe qui pourrait survenir? Je n’en suis pas convaincu…