Guyane-Paris : Sylviane Cédia émue et révoltée « Si la Guyane a mal, j’ai mal automatiquement ! »

Vues : 479

Alors que les négociations sont encore dans l’impasse en Guyane, les soutiens au Collectif «Pou lagwiyann dékolé» sont de plus en plus nombreux.

Hier, parmi les 450 personnes venues montrer leur soutien à la Guyane, en conflit avec le gouvernement depuis bientôt deux semaines, nous sommes allés à la rencontre d’un star de la musique guyanaise. Son témoignage est  à écouter en fin d’article.

Place Vauban samedi 1er avril 2017.

Discrète et mêlée à la foule impressionnante, Sylviane Cédia, artiste incontestée sur le sol guyanais, a bien voulu nous accorder quelques instants.

Ferme et déterminée l’artiste se confie : « C’est la mobilisation, c’est la force. Nous qui sommes sur la métropole on montre notre solidarité à nos amis de la Guyane. Il faut qu’ici au niveau des décideurs, qu’ils sachent que nous aussi nous aimons notre Pays et nous tenons à ce que les choses aillent beaucoup mieux. On ne peut pas laisser un Pays comme cela partir à la dérive ». L’artiste conclut calmement : « C’est notre Devoir ! ».

Sylviane Cédia comme presque tous les guyanais en France sont en lien direct avec les manifestants qui se mobilisent sur le sol guyanais pour une amélioration de la vie des 253 338 habitants recensés en 2014.

Les revendications sont importantes et se résument dans 800 pages remis aux deux membres du gouvernement présents pour résoudre un conflit majeur initié par le collectif des « 500 frères » de la Guyane.

Pour la chanteuse qui vit à Paris et qui visite son Pays au moins 6 à 7 fois dans l’année, Sylviane Cédia est « contact constamment » avec entre autres, les acteurs sociaux, culturels et aussi les élus guyanais. « Je me préoccupe de l’avenir du Pays, même si je suis ici en France, je véhicule le Pays à travers mes chansons. J’ai un lien fort avec ma famille, mes amis et ceux qui me suivent dans ma carrière musicale » et « Là, si la Guyane a mal, j’ai mal automatiquement ! » dit-elle dans un élan de forte émotion.

Nous l’interrogeons sur la faisabilité d’un accord en pleine période électorale qui pourrait rendre caduc des engagements pris aujourd’hui. Écoutez, au micro de Dorothée Audibert-Champenois, la réponse de la grande chanteuse Sylviane Cédia :

Tout en suivant l’évolution des négociations, l’artiste guyanaise prépare son 17ème album et met en route la réalisation de son Best-Of. Dans un mois, vous pourrez applaudir sur scène Sylviane Cédia qui espère que d’ici-là la situation « n’ira pas à l’étranglement » pour la Guyane, sa terre fétiche.

Reportage Dorothée Audibert-Champenois/Facebook C’news Actus Dothy
Photos C’news Actus Dothy