Guyane : Quand les gendarmes se font caillasser à plusieurs reprises par un … mineur

Rédigé par : Melody Thomas, le
Publié dans : Actualites, Guyane
Mots clés :

Le 19 novembre dernier, la caserne de gendarmerie mobile de Goupi à KOUROU a fait l’objet d’un jet de pétards, dont l’un a explosé sur le toit en tôle du poste de sécurité, générant un trou d’une trentaine de centimètres.

Peu de temps après, les gendarmes mobiles en faction dans la caserne ont été victimes de jets de bouteilles en verre, et un peu plus tard d’une canette de bière.

À chaque fois, un individu à vélo prend la fuite sitôt après avoir commis ses méfaits.
Les constatations techniques, l’exploitation de la vidéo surveillance et les investigations des enquêteurs de la brigade de Kourou permettent d’identifier le mis en cause.

Il est reconnu par une patrouille de gendarmes mobiles sur la voie publique dans la nuit du vendredi 17 janvier 2020 alors qu’il réitère un dernier caillassage sur un véhicule des forces de l’ordre. Il est aussitôt interpellé et placé en garde à vue. Interrogé, il reconnaît les faits.

À l’issue de sa présentation devant le magistrat, il a été incarcéré en attendant sa comparution immédiate qui devait avoir lieu mardi 21 janvier.

Ce dernier n’a pas pu être jugé puisqu’il s’est avéré que le mis en cause était mineur. Il avait fourni dans un premier temps une fausse identité. Son dossier a donc été transmis au juge des enfants.

Sources : Gendarmerie de Guyane