Harnaam Kaur : une femme qui porte fièrement la barbe

Vues : 429

Harnaam Kaur

Harnaam Kaur  est une jeune britannique de 23 ans, qui porte la barbe et s’assume. Originaire du Pakistan, la jeune femme souffre du syndrome de Stein-Leventhal, une maladie rare qui provoque une pilosité excessive chez certaines femmes. Pendant longtemps elle a essayer de la combattre,  aujourd’hui elle dit stop, elle a décidé de s’accepter telle qu’elle est.

Alors qu’elle n’avait que 11ans Harnaam Kaur  a vu sa barbe commencée à pousser et durant son adolescence, elle fut l’objet de tant de moqueries qu’elle a même tenté de mettre fin à ses jours.

«Je parlais aux gens avec une main sur mon visage et je portais des vêtements de garçon manqué pour couvrir les poils sur ma poitrine et sur mes bras»,  confie-t-elle au Daily Mail.

Elle s’épilait plusieurs fois par semaine pour se débarrasser de ses poils disgracieux. A 16 ans, elle décide d’arrêter le massacre et de s’accepter telle que « Dieu l’a créée ». Heureusement elle a le soutien de sa famille, qui espère seulement que cette décision ne l’empêchera pas de trouver un mari.

Harnaam Kaur

La jeune femme s’est convertie à la religion sikhe, laquelle prône la pilosité et interdit l’épilation. «Je ne reviendrai plus jamais en arrière. Je ne m’épilerai plus jamais le visage parce que c’est comme cela que Dieu m’a faite et j’en suis heureuse. Je me sens plus féminine, plus sexy, j’ai appris à m’aimer pour ce que je suis et rien ne peut plus m’ébranler », déclare-t-elle.

En racontant son histoire, elle espère ainsi redonner du courage aux femmes qui souffrent du même syndrome. « Je veux que les autres femmes trouvent la force que j’ai eue. Si j’avais un message, il serait de vivre comme vous le souhaitez. C’est votre vie ! »

S’il touche 5 à 10% des femmes, le syndrome de Stein-Leventhal ou des ovaires polykystiques ne provoque que dans certains cas une pilosité excessive également appelée hirsutisme. Un syndrome qui se traduit par l’apparition d’une pilosité de type masculin dans des zones normalement nues chez la femme, comme le visage, le cou, le thorax ou les fesses.

Photos : Barcroft Media