Hollywood-Cinéma : Le Court métrage primé « Lalo’s House » dénonce l’esclavage sexuel des enfants en Haïti

Vues : 566

« Je suis très heureuse de gagner The Best Short Film at the Haiti International Film Festival ! » a déclaré Kelley Kali. C’est une nouvelle récompense pour le court métrage de fiction « Lalo’s House ».

Au dernier jour du 3ème Festival International du Film Haïtien, qui se déroulait ce samedi 18 août au Barnsdall Gallery Theatre de Los Angeles, le film « Lalo’s House » réalisé par Kelley Kali a reçu le Prix du meilleur Court métrage de Fiction (The Best Short Film).

Jacquil Constant (ci-dessous à gauche), le fondateur du Festival International Haïtien à Los Angeles a décerné trois grand Prix dont celui du Meilleur Court métrage de fiction, le dernier film de la réalisatrice Kelley Kalli qui vit sur place à Los Angeles.

En février dernier, le film avait déjà été primé au 26 ème Festival du Film Panafricain qui recevait le comédien Jimmy Jean-Louis, venu soutenir le film et sa fille qui joue également dans le court métrage.

Tiré d’histoires vraies, le film raconte comment, après avoir été enlevées de chez elles à Jacmel, en Haïti, deux jeunes sœurs tentent de s’échapper d’un orphelinat catholique, qui est en réalité un réseau de trafic sexuel d’enfants.

Dans cet excellent film Lalo’s House, Manouchka, une jeune fille haïtienne de 14 ans et sa petite soeur Phara sont enlevées et jetées dans un réseau de prostitution clandestin déguisé en orphelinat catholique.

N‘écoutant que son courage, Manouchka (Manou) doit se battre pour sauver Phara et échapper à sœur Francine qui les détient en captivité.

Le film dévoile une face sombre d’Haïti.  Dans le pays, environ 750 institutions privés ou illégales recueillent plus de 30 000 enfants déclarés orphelins. Dans ces conditions douteuses, beaucoup de jeunes enfants sont vulnérables et font l’objet de nombreux trafics de tout genre.  Ces jeunes orphelins vivent au quotidien, différentes formes d’exploitations d’ordre physiques ou morales. Le pire pour les jeunes filles et ces très jeunes enfants dans ces institutions religieuses, ce sont les agressions sexuelles répétées dont ils font l’objet dans ces institutions illégales ou privées.

Le générique du film fait un constat édifiant sur le commerce des enfants dans le monde. Sur le plan international, on estime que « plus de dix millions d’enfants subissent l’esclavage moderne qui profite aux grandes industries lesquelles engrangent plus de 150 millions de profits par an, grâce à ces trafics d’enfants ».

La réalisatrice Kelley Kali a fréquenté la célèbre université Howard, où elle a obtenu son baccalauréat en anthropologie et en cinéma, puis une maîtrise à l’école des arts cinématographiques de l’USC.

Son parcours cinématographique a démarré par un stage chez National Geographic Television and Film, ce qui l’a incitée à utiliser l’art du cinéma pour se concentrer sur les questions sociales au sein de sa communauté (haïtienne) et aussi sur les problématiques sociales dans le monde.

Kelley Kali a depuis produit et réalisé des films primés à Belize, en Haïti, en Chine et aux Etats-Unis. La réalisatrice d’origine haïtienne a été sélectionnée par le biais d’un concours de pitch pour travailler avec la société de Ron Howard et Brian Grazer, New Form Digital, afin de développer sa série Web, « The Discovery of Dit Dodson ». Kelley Kali a participé à de nombreux Festivals comme le Festival du film d’Atlanta, le Festival américain du film noir, le Festival du court métrage de l’Oregon et celui du Festival du film panafricain.

Lalo’s House a obtenu plusieurs récompenses :

The Pan African Film  Festival : The Programer’s Award for Short Film – Black Harvest Film Festival : Best Short Film – The CineOdyssey Film Festival : Best Short Film – 45th Annual Student Academy Awards : Finalist

Son dernier film, le court métrage de fiction-documentaire Lalo’s House, a été tourné en Haïti. Il vient de recevoir le prix du Meilleur Film de fiction remis hier soir au Barnsdall Gallery Theatre devant de nombreux invités venus de différentes régions.

Actuellement en Martinique, la réalisatrice Kelley Kali écrit la version longue de son court métrage à succès Lalo’s House.

https://www.facebook.com/knchatman/videos/10101869913674890/

Reportage Dorothée Audibert-Champenois/Facebook Twitter C’news Actus Dothy

Images Prod Lalo’sHouse/C’news Actus Dothy