Hommages – Aretha Franklin / Michelle Obama  : «  Elle sera pour toujours notre Queen of Soul »

«Être la reine, ce n’est pas seulement chanter et être une diva, ce n’est pas seulement divertir. Cela a beaucoup à voir avec votre service aux gens. Et vos contributions sociales à votre communauté et vos contributions civiques également ».

Cette déclaration d’Aretha Franklin résume toute sa vie.

La mort d’Aretha Franklin c’est la disparirition d’un monument pour la communauté noire. Des hommages et des souvenirs sont nombreux dans la presse et sur les réseaux sociaux.

Car, derrière la face de la diva, il y a une mère, une grand-mère, une soeur, une tante, une cousine ou une amie qui vient de disparaître. Brigette Franklin, l’une des nièces d’Aretha Franklin est terrassée de chagrin. Selon le magazine The Griot, pour elle et sa famille, cette perte va plus loin que le simple décès d’une célébrité de renommée internationale.
« Comme elle était protectrice. Elle était toujours là quand j’avais besoin d’elle. À la fin de chaque appel téléphonique, elle me disait «si tu as besoin de moi, appelle-moi» rapporte la journaliste Sophia A. Nelson qui lui avait aussitôt fait part de ses condoléances.

Aretha a grandi dans la New Bethel Baptist Church de Detroit, où son père, le légendaire C.L. Franklin officiait. Influence par Dinah Washington et la célèbre Mahalia Jackson qui visitaient souvent l’église de C.L. Franklin, Aretha Franklin a hérité de cette époque, son attitude féministe et son engagement indéfectible pour la justice sociale.

The Queen of Soul (L’âme de la Soul) était une militante discrète, qui ne permettait jamais aux forces intimidantes de l’empêcher d’exprimer son identité. Elle militait pour la libération, l’égalité et la liberté des Noirs et n’hésitait pas à investir pour des causes qui aideraient son peuple.

En 1970 en pleine lutte pour les droits civiques des Noirs américains, activiste controversé et membre du Parti communiste Angela Davis avait été accusée de complot, d’enlèvement et de meurtre. Aretha Franklin avait affiché publiquement son soutien à l’afro-américaine Angela Davis, en proposant de payer sa caution, fixée à 250 000 dollars.

Aretha Franklin a utilisé son influence, son argent et son pouvoir pour exiger que les femmes noires soient sérieusement entendues et vues. Au fur et à mesure que sa renommée grandissait, son engagement dans le mouvement des droits civiques augmentait. Elle participait à des rassemblements, à des événements ou à des collectes de fonds. Dr. King, une amie proche de son père, a même décerné à Aretha Franklin,  le prix Southern Christian Leadership Award pour son dévouement.

Aretha Franklin est décédée d’une longue et difficile maladie. Elle se battait contre un cancer du pancréas. Stevie Wonder lui a fait ses adieux au moment ou la chanteuse recevait des soins palliatifs. Elle a succombé à l’âge de 76 ans.

A sa mort Michelle Obama a tweeté en légende d’une photo prise à Washington : « Regarder Aretha Franklin se produire à la Maison Blanche. Barack Obama et moi portons (en ce moment), la famille d’Aretha dans nos cœurs. Elle sera pour toujours notre Queen of Soul. »

Sa nièce Brigette Franklin a tenu remercier tous ceux qui ont manifesté leur chagrin : « Merci à tous, au nom de notre famille, pour tous les appels téléphoniques, les SMS, les messages sur les réseaux sociaux, les e-mails et les messages de la boîte de réception. Nous sommes très reconnaissants pour les nombreuses vies que notre tante bien-aimée. »

Dorothée Audibert-Champenois/Facebook Twitter C’news Actus Dothy

ImagesRéseauxSociaux