Hommages : Toni Morrison «l’invitée» de la 16ème édition de la Plume Antillaise et d’Ailleurs

Samedi 12 octobre 2019, avec le concours de l’association l’Aptom, Micheline Lezin a organisé une soirée littéraire consacrée à l’oeuvre de la romancière afro-américaine Toni Morrison. «Une évidence» déclare Micheline Lezin, fondatrice de La Plume Antillaise et d’Ailleurs qui ouvre sa 16ème session. Après avoir honoré l’écrivaine guadeloupéenne Maryse Condé, Prix du « nouveau prix de littérature » alternative au Nobel en 2018,la responsable de l’Association du personnel de la Poste et de FranceTélécom pour le originaires d’outremer, a jugé bien de discuter de la romancière américaine, décédée dans le Bronx à New York, au mois d’août dernier.

Éditrice, essayiste, critique littéraire et romancière, Toni Morrison aux longues locks blanches, dont le père était soudeur et la mère employée de maison, a, tout au long de son existence, dénoncé les injustices subies par la communauté afro-américaine.  Les Noirs américains étaient tous, des personnages principaux dans tous ses romans.

Ses outils, ce sont les mots qu’elle emploie, les termes «plus proches de l’argot, du dialecte», commente l’écrivaine sur France Culture en 2012, au micro de Laure Adler. Celle qui avoue, être venue à l’écriture par «sa passion de la lecture», a été saluée dès la parution de son premier ouvrage «Beloved». Le roman s’inspire de la vraie histoire de Margaret Garner, une esclave afro-américaine qui échappe à l’esclavage dans le Kentucky en janvier 1856 et se réfugie dans l’Ohio, un Etat libre à l’époque. Le personnage central Sethe, une ancienne esclave, est hantée par sa décision de tuer ses enfants plutôt que de les voir devenir esclaves. Publié en 1987, le livre reçoit le Prix Pulitzer en 1988.

Cinq ans plus tard, Chloe Ardelia Wofford Morrison plus connue sous le nom de Toni Morrison décroche le prestigieux Prix Nobel de littérature. En 2006, le New York Times Book Review a nommé «Beloved», le meilleur roman de ces 25 dernières années.

Au crépuscule de sa vie, Toni Morrison s’est investie dans la littérature enfantine avec la collaboration de Slade, son fils artiste, né d’un père jamaïcain.

Ce samedi 12 octobre, à Paris, avec dans l’assistance une majorité d’écrivains antillais, la modératrice africaine Eléonore Bassop, Jean-Jacques Seymour et Claudine Seymour, ont débattu autour des principales œuvres de Toni Morrison. Ont été évoqués également,
ses choix d’écriture, son engagement, ses combats, ses relations proches. L’écrivaine américaine était une amie d’Angela Davis, qu’elle continuait à visiter et de la star du petit écran aux Etats-Unis : Oprah Winfrey, qui a tenu à saluer sa mémoire publiquement, lors de son décès, le lundi 5 août 2019.

«La quête identitaire tout au long de ses romans, dans une société de Blancs», la question du colorisme dans «L’oeil le plus bleu», beaucoup de ses livres ont été revisités grâce à des experts de l’histoire afro-américaine. L’un de ses neveux, Tejane, aussi apparenté à James Bladwyn, a tenu a être présent en cette soirée d’hommages et de remerciements.

Micheline Lezin est une personnalité antillaise qui aide et encourage les actions de tout genre, elle met à disposition les locaux de l’Aptom, une association dont elle est responsable à Paris. Micheline Lezin explique brièvement comment s’est concrétisé ce désir de saluer la mémoire de Toni Morrison :

Toni Morrison à La Plume Antillaise et d'Ailleurs (C'news Actus Dothy)

ETATS UNIS – ANTILLES – HOMMAGES : Née le 18 février 1931 à Lorain, Ohio, Toni Morrison est une romancière, lauréate des Prix Nobel et Pulitzer. Parmi ses romans les plus connus sont The Bluest Eye, Sula, La chanson de Salomon, Beloved, Jazz, Love and A Mercy ou Paradise. Elle a reçu de nombreuses distinctions honorifiques dont la médaille présidentielle de la liberté. Reportage Dorothée Audibert-Champenois C'news Actus Dothy Antillesboxmail – Dothy Micheline Lezin PLUS D'INFOS => https://www.people-bokay.com/hommages-toni-morrison-linvitee-de-la-16eme-edition-de-la-plume-antillaise-et-dailleurs/ Ktoo Cia #livre #litterature #public #hommage #écrivain

Publiée par Antillesboxmail – Dothy sur Dimanche 13 octobre 2019

Reportage Dorothée Audibert-Champenois/Facebook Twitter C’news Actus Dothy
Images C’news Actus Dothy