Huit mois de prison avec sursis requis contre Kalash et 5.000 euros d’amende avec sursis contre Admiral T

Rédigé par : Polly Miette, le
Publié dans : Actualites, France, Guadeloupe, Martinique
Mots clés : ,

Huit mois de prison avec sursis requis contre Kalash et 5.000 euros d’amende avec sursis contre Admiral T : Jugement attendu en novembre.

Huit mois de prison avec sursis ont été requis contre le chanteur martiniquais, Kalash, et 5.000 euros d’amende avec sursis contre le chanteur guadeloupéen, Admiral T., qui étaient jugés mercredi 7 octobre 2020 par le Tribunal correctionnel de Paris, dans une affaire de « coups, blessures et insultes à agents» dans les rues de la capitale, qui remonte à 2014.

Le procureur de la République a expliqué cette distinction par la différence de personnalité des deux chanteurs : Admiral T, « le plus calme » et Kalash, « personnalité plus âpre ».
A l’issue des plaidoiries de la partie civile et de la défense, le jugement a été mis en délibéré au 4 novembre prochain.

Présents à l’audience, les deux prévenus, qui contestent les faits, avaient eux-aussi porté plainte contre les policiers. Ils se sont longuement expliqués à la barre, suivis de deux des trois policiers présents sur les lieux le soir de l’altercation.

Une vidéo filmée par la compagne d’Admiral T, le soir des évènements, a été projetée par le tribunal. Dans la nuit du 13 au 14 novembre 2014, vers 2 heures, Admiral T, Jessica Campbell, sa compagne et manager, et Kalash se trouvaient au pied de l’ immeuble parisien où se déroulait leur promotion artistique.

Les deux artistes, qui s’amusent, sont filmés par Jessica avec son portable.
Mais leur bruit irrite un riverain, qui descend. Il s’agit d’un policier qui n’est pas en service.
Il s’empare du téléphone et le jette par terre. Kalash intervient et l’écarte. Le policier appelle des collègues en renfort, un homme et une femme, qui interpellent les deux artistes, qui étaient, selon eux, en état d’ivresse.

Alors que l’affaire devait être jugée en comparution immédiate dans les jours qui ont suivi l’altercation, le tribunal l’avait renvoyée, en attendant des compléments d’informations et d’enquêtes.

L’audience, qui a débuté à 13h30 s’est poursuivie jusqu’à 21h30.
Admiral T était entièrement vêtu de noir tandis que Kalash arborait un pull blanc. Les deux artistes étaient accompagnés de leur compagne respective et de leurs avocats, Me Arneton pour Kalash, Me Michel-Gabriel pour Admiral T.