Idris Elba révèle des représailles racistes qu’il a reçues concernant son rôle éventuel d’un James Bond noir

Idriss Elba fait part de son dégoût face à certaines réactions racistes qu’il a subies depuis les rumeurs sur une éventuelle reprise du rôle de James Bond.

Les discussions vont bon train au sujet de l’acteur et ont pris de l’ampleur après une enquête du Hollywood Reporter qui a révélé que 63% des Américains voulaient qu’il endosse le rôle après le départ de Daniel Craig.

Mais cette éventualité ne plait pas à tout le monde. Beaucoup d’autres pensent que le rôle ne devrait pas être joué par un homme noir ou par une autre personne qui n’est ni blanche ni britannique.

«Vous êtes simplement découragé.», a-t-il déclaré à Vanity Fair. En ajoutant que c’est un vrai dilemme. Car s’il accepte et que le film ne fonctionne pas on l’accuserait de ne pas avoir la bonne couleur de peau. S’il refuse de remplacer Daniel Craig dans le rôle mythique de James Bond, sa couleur de peau serait également mise en doute.

Malgré tout, Idris Elba avoue dans le magazine américain qu’il trouve l’idée d’un James Bond noir, intrigante, si quelqu’un voulait vraiment qu’il joue ce rôle, il ne le refuserait pas.

Seulement, l’attaque la plus virulente vient de la journaliste conservatrice britannique Katie Hopkins, qui a évoqué la race de l’acteur né à Londres, d’origine ghanéenne.

L’an dernier elle écrivait : «Non Idris Elba, vous ne pouvez pas être James Bond». «Ce n’est pas parce que vous êtes un gentleman de couleur. C’est parce que James Bond ne l’est pas». Selon la journaliste James Bond est un blanc arrogant de la classe supérieure.

En attendant l’homme le plus sexy au monde sera à l’affiche dès le 2 août dans Le film «Fast & Furious Presents: Hobbs & Shaw».

Dorothée Audibert-Champenois/Facebook Twitter C’news Actus Dothy
ImagesFemmed’influence