« Il faut dire la vérité aux martiniquais et ne pas se cacher derrière un scénario apocalyptique de sécheresse »

Rédigé par : Melody Thomas, le
Publié dans : Actualites, Martinique
Mots clés :

Interpellée par de nombreux martiniquais sur les graves problèmes d’eau que connaît la Martinique depuis quelques semaines, la sénatrice Catherine Conconne a essayé d’avoir des réponses en organisant une rencontre avec les 3 opérateurs officiels : SME, ODYSSI et SMDS. Mais le rendez-vous fixé par visioconférence, n’a pas pu avoir lieu suite à des « annulations en cascade, urgences sur le terrain, problèmes techniques de connexion, etc….. » rapporte-t-elle.

« Malgré la dérobade des concernés, j’ai poursuivi mes recherches pour en savoir plus » poursuit la sénatrice. Elle a ensuite adressé un courrier au préfet de Martinique :

« J’ai pu tout de même continuer à m’informer pour tenter d’être mieux éclairée sur la question. J’ai appris que la pose d’une canalisation au Lorrain via la propriété foncière de Monsieur Bernard Bally sise au Lorrain, était au centre de toutes ces difficultés. Des divergences seraient nées quant à la meilleure manière d’aborder ce raccordement. Des divergences nées de points de vue et de conceptions dont la population n’a que faire dans cette urgence vitale. Monsieur Bally, serait d’ailleurs prêt à accueillir ce dispositif qui pourrait alimenter l’usine de Vivé, au Lorrain avec un bien meilleur débit que celui que cette unité de production connait aujourd’hui » écrit-elle

Puis dans une nouvelle publication, Catherine Conconne déclare :

Il faut dire la vérité aux martiniquais et ne pas se cacher derrière un scénario apocalyptique de sécheresse.

Une casse dans le Nord non réparée correctement depuis des années prive l’usine de production du Lorrain du débit attendu. Le sud et le centre tirent sur la Rivière Blanche au lieu de l’optimisation des moyens de l’usine du Lorrain. Réparez la casse, rendez à Vivé un débit optimal afin de mieux desservir la Martinique !!!! Zot pé fey !!!! Arrêtez ces débats sans fin sur vos divergences du « comment ». Fey……

Je viens d’adresser un courrier en ce sens à Claude Lise, président de l’assemblée de Martinique, collectivité propriétaire de l’usine de Vivé au Lorrain.

Et que l’on ne vienne surtout pas me raconter que c’est ceux d’avant qui n’ont pas fait ! Il y a bientôt 5 ans que cette équipe est au pouvoir et avait promis de faire mieux que tous les autres. Alors fey