Il voyageait avec de la cocaïne dans l’intestin

Vues : 1471

Hier, le tribunal correctionnel de Fort-de-France a condamné un Foyalais de 21 ans pour trafic de stupéfiants.

Le 14 mars dernier, les douaniers de l’aéroport Aimé-Césaire du Lamentin sont intrigués par un passager embarquant pour Orly. Une valise quasiment vide pour un séjour de plus d’un mois. Après un interrogatoire, le jeune avoue transporter de la cocaïne à l’intérieur de son corps. Il a fait rentrer six ovules de cocaïne par son rectum, soit 343 grammes de drogue pour une valeur de 2 744 euros. Il voulait rembourser ses dettes et s’acheter une voiture.

Une semaine avant son interpellation, le prévenu a été condamné une semaine plus tôt pour vol aggravé. Le tribunal et son avocate lui rappellent qu’il aurait pu mourir si quelque chose s’était mal passé durant le trajet. Une mule, une jeune femme du même âge est décédée dans des conditions tragiques en 2016 et dernièrement un homme avait pu être sauvé quand les forces de l’ordre ont détecté la présence de drogue dans ses urines lors d’un test. La drogue avait été mal conditionnée et commençait à se rependre dans son organisme.

Mais il semble que le risque encouru par les mules in corporé n’a pas arrêté le jeune prévenu. Le prévenu ne donnera pas l’identité des commanditaires ni du fournisseur. Il reste vague sur les conditions d’acquisition de la drogue. Il indique avoir peur de faire l’objet de représailles à cause de son témoignage. Le parquet réclame un an de prison ferme, 2744 euros d’amende douanière et le maintien en détention. Des réquisitions suivies par les juges.