Inauguration du Lycée Schoelcher : Une « mascarade » selon Daniel Marie-Sainte

Le ministre de l’Education Nationale Pap Ndiaye, en visite sur l’île, a participé à l’inauguration du nouveau lycée Schoelcher ce vendredi 7 Ocobre. Mais pour l’ancienne mandature, cette inauguration s’apparente à une véritable « mascarde ».

Aux côtés de Serge Letchimy, président du conseil exécutif de la CTM, Pap Ndiaye a notamment cité Aimé Césaire, dans son discours.

Protestant contre cette abolition lente et progressive de l’esclavage que certains préconisaient à la place d’une abolition immédiate et équitable. Victor Schoelcher su maintenir très haut, au dessus de tout marchandage et de tout compromis, le principe de la liberté humaine

Mais pour Daniel Marie-Sainte, Conseiller Exécutif en charge des infrastructures de la CTM de 2016 à 2021, l’inauguration du Lycée Schoelcher est une « mascarade ». Voici ce qu’il écrit sur Facebook :

INAUGURATION DU LYCÉE « SCHOELCHER »: : LA MASCARADE !
Ceux qui ont combattu avec rage Alfred MARIE-JEANNE et les Patriotes , lorsqu’ils ont décidé en 2004 de faire démolir et reconstruire, les vieux bâtiments du Lycée « Schoelcher » qui menaçaient la vie de la communauté lycéenne, viennent aujourd’hui de commettre le « Hold -up intellectuel du siècle »
Je veux parler des dirigeants du néo-ppm , tels Letchimy, Laguerre, Conconne, Hajjar, etc, qui ont tour à tour:
– changé les règles de l’urbanisme du quartier Morne Abeilar pour refuser d’accorder le permis de construire demandé par Alfred MARIE-JEANNE en 2007,
– voté systématiquement contre le projet architectural choisi par le Président de Région Alfred MARIE-JEANNE en 2006
– voté contre le choix des entreprises retenu pour faire les travaux !
Aujourd’hui, les mêmes pavanent devant un ministre français de passage en inaugurant ce nouveau lycée, par la pose d’une plaque à leur noms sur les bâtiments modernes à haute qualité environnementale dont ils ont combattu la construction !

Une publication en légende d’un message d’Alfred Maie-Jeanne, ancien président du conseil exécutif de la CTM.

Face à son délitement critique, il urgeait de lui redonner corps et vie. Il était donc vital de préserver cette « grande dame » tout en protégeant la vie de nos enfants et de la communauté scolaire. Ce lycée du futur, je l’ai voulu depuis mes mandatures au Conseil Régional et réalisé, malgré les refus de permis de construire, malgré les changements de plan d’urbanisme de la ville, malgré tous les dilatoires, malgré tous les « malgré ». Je suis quant à moi satisfait de savoir que les générations futures continueront à bénéficier d’une éducation « o bidjoul », dans ce nouvel ensemble qui intègre les normes de construction parasismiques et environnementales les plus sophistiquées et qui allie modernité avec des conditions d’accueil et d’enseignement optimales.

La reconstruction du lycée Schoelcher fut l’un des chantiers prioritaires et emblématiques de la CTM entre 2016 et 2021. Je rappelle qu’il s’inscrit aussi dans le développement de l’art contemporain. C’est ainsi que j’ai saisi l’opportunité d’investir 1% du coût de construction, dans la réalisation d’œuvres d’artistes vivants, le fameux 1% artistique.

En outre, nous avions obtenu que l’INSA de Lyon, grande école d’ingénieur, implante en Martinique, le 1er cycle de la formation (soit les deux premières années) conduisant au diplôme d’ingénieur. La création de ce parcours devrait également contribuer au rayonnement de notre Martinique dans la Grande Caraïbe et dans le monde, et à sa politique de formation et d’enseignement, en formant des étudiants sur un pôle d’excellence scientifique et technologique.

Étudiants, profitez à fond de ses capacités. Enseignants.es et encadrant.es optimisez cet équipement. Soyons fiers.ères de notre nouveau lycée.