Incendie du ferry Norman Atlantic : Cinq victimes

Vues : 25

C’est la fin du cauchemar pour les quelque 500 personnes présentes à bord du Norman Atlantic. Si tous les rescapés ont finalement pu être évacués à cette heure, l’on dénombre tout de même 5 victimes.

Le Norman Atlantic, qui effectuait la liaison entre Patras, dans l’ouest de la Grèce, et le port italien d’Ancône, se trouvait à 35 milles nautiques au nord-ouest de Corfou lorsqu’il a lancé un signal de détresse. L’incendie s’est déclaré, apparemment dans le garage.

Plus de 24 heures après le début de l’incendie et le signal de détresse du Norman Atlantic, tous les passagers ont donc été évacués, selon la marine italienne. Les autorités maritimes italiennes, grecques et albanaises s’étaient lancées dans une course contre la montre pour récupérer 478 personnes prises au piège du ferry en flamme, avec des conditions météorologiques très défavorables.

Sur les 478 personnes à bord , soit 422 passagers et 56 membres d’équipage, 363 avaient déjà été évacuées dimanche, récupérées par les hélicoptères et les navires envoyés sur place.

Le Norman Atlantic

 

Ballottées par une mer démontée, dans le froid et dans la fumée encore épaisse de l’incendie désormais circonscrit, les 115 dernières personnes à bord ont enfin été évacuées du ferry en perdition sur la mer Adriatique.

Aidés des autorités maritimes grecques, des militaires se sont donc relayés depuis hier pour venir au secours des passagers pris au piège du navire en flammes. Au total, six hélicoptères de la marine italienne ont assuré les évacuations, avec un maximum de six ou sept personnes par rotation et des conditions encore plus délicates de nuit. Mais les dernières personnes secourues l’ont été à bord d’une navette des gardes-côtes, sans intervention d’un hélicoptère.

La compagnie a indiqué qu’à bord du ferry se trouvaient principalement des Grecs, des Turcs, des Italiens, des Albanais, des Allemands, des Suisses, des Français, mais aussi des Russes, Autrichiens, Britanniques et Hollandais.

Le ministère des Affaires étrangères français a de son côté recensé dix de ses ressortissants sur le navire. «Aucune victime française n’est à déplorer», a indiqué le Quai d’Orsay.

Le Norman Atlantic, construit en 2009 et mesurant 186 mètres de long, peut accueillir 492 passagers, selon des sites spécialisés. Par ailleurs, selon Carlo Visentini, qui dirige la société italienne propriétaire du ferry, celui-ci venait de passer avec succès une récente inspection, consécutive à une réparation sur une porte coupe-feu défectueuse. L’inspection a eu lieu le 19 décembre dans le port grec de Patras. «Des essais ont confirmé que le navire était en parfait état de marche», a-t-il dit.

Photos : Google images

Ailleurs sur le Web