Jacques Chirac : «Beaucoup d’amour et beaucoup de faux-culs», les réactions des anonymes après la cérémonie d’adieux

Ce lundi 30 septembre est une journée de deuil national à la mémoire de l’ancien président Jacques Chirac, décédé jeudi 26 septembre à l’âge de 86 ans. En France et en Outre-mer, tous les drapeaux sur les bâtiments publics sont mis en berne pour cette journée de deuil national décrétée pour la huitième fois depuis le début de la Ve République.

Après la journée d’hommages populaire dimanche aux Invalides, cette journée de lundi a débuté par une cérémonie d’ hommages au Conseil de Paris. Jacques Chirac a été maire de la ville durant 18 ans, de 1977 à 1995.

Puis à 9h30, en toute intimité, dans la Cathédrale Saint-Louis-des-Invalides, une cérémonie familiale a eu lieu, suivie des honneurs militaires dans la Cour d’honneur des Invalides, en présence du Président Emmanuel Macron. Le convoi funéraire est arrivé à l’église Saint-Sulpice à 11h45 pour un service solennel en présence de 115 personnalités. 80 chefs d’Etat et de Gouvernement ont fait le déplacement pour ces funérailles comme Bill Clinton ou Vladimir Poutine, le chef d’Etat russe.

Très émus, beaucoup d’anonymes ont témoigné de l’affection qu’ils portaient au président défunt. Même si certains, moins nombreux ont évoqué «beaucoup de faux-culs» parmi les hommes et femmes présents à cette messe des morts, d’autres décrivaient «l’amour qui se dégageait depuis l’annonce de la mort de Jacques Chirac». Pour Francine, interrogée sur la chaîne TF1 : «Il se souciait des humains» a déclaré l’antillaise. «J’ai pleuré dans l’église» avouait une autre interviewée.

L’ancien président Jacques Chirac sera enterré au cimetière de Montparnasse, dans la plus stricte intimité cet après-midi.

A 15h, une minute de silence est prévue dans toutes les écoles et les administrations de métropole et d’outre-mer.

Dorothée Audibert-Champenois/Facebook Twitter C’news Actus Dothy
Images capture d’écran