«J’ai été trahie» : Ségolène Royale évoque dans un livre : « La violence de l’adultère, et la férocité de la bigamie »

Dans son nouveau livre «  Ce que je peux enfin vous dire », l’ancienne candidate à la présidentielle de 2007, avoue « comme tout le monde le sait maintenant, j’avais été trahie avant et après la campagne présidentielle de 2007 pour une femme de dix ans plus jeune ».

Dans cet ouvrage, Ségolène Royale rappelle sa relation compliquée avec François Hollande, le père de ses enfants et son époux durant plus de 29 ans. Son mari à l’époque entretenait une relation intime avec la journaliste Valérie Trierweiler. L’ancienne ministre de l’Ecologie parle de la « violence de l’adultère, et la férocité de la bigamie qui tétanise ».

Alors qu’en 2012, son ex-mari gagne les élections, Ségolène Royale est écartée de la cérémonie d’investiture parce que « c’est trop compliqué » lui explique François Hollande.

Aujourd’hui, l’Ambassadrice chargée de la négociation internationale pour les pôles arctique et antarctique reconnaît malgré elle : « J’aurais dû mettre fin à cette situation dès le début de la campagne et me séparer ».

Dorothée Audibert-Champenois/Facebook Twitter C’news Actus Dothy
Images Capture écran