Jay-Z vole au secours de 21 Savage qui risque d’être renvoyé en Angleterre

Ce fut un choc énorme pour les fans et la communauté Rap US d’apprendre l’arrestation du rappeur 21 Savage pour défaut de visa sur le territoire Américain.

Né sur le sol britannique, 21 Savage a émigré aux Etats-Unis avec une partie de sa famille en 2005. Depuis cette date, l’ex d’Amber Rose n’a jamais renouvelé son visa qui aurait expiré un an après son arrivée. Le rappeur aurait choisi de poursuivre une vie clandestine aux Etats-Unis, se présentant comme un « rappeur d’Atlanta », après avoir pris grands soins d’adopter la culture américaine au point de faire disparaître son accent britannique.

Depuis que 21 Savage a été arrêté dimanche 3 février par le bureau Immigration and Customs Enforcement (ICE), de nombreux rappeurs, Offset, Cardi B ou J. Cole ont manifesté leur soutien sur les réseaux sociaux.

Mercredi 6 février, Jay Z a écrit sur sa page Facebook, que : « L’arrestation et la détention de 21 Savage est une véritable parodie. Sa demande de visa U est en attente depuis 4 ans. En plus d’être un artiste à succès, 21 Savage mérite de retrouver immédiatement ses enfants. #Free21Savage. »

L’époux de Beyoncé qui soutient la star du rap, a engageé l’avocat Alex Spiro qui annonce que 21 Savage aurait demandé un visa U, il y a plusieurs années. Selon lui, le chanteur n’est pas censé être détenu tant que sa demande est en instance. «Nous ne nous arrêterons pas tant qu’il ne sera pas relâché, mis en liberté sous caution ou devant un juge», a déclaré Alex Spiro.

Pour l’équipe de 21 Savage, il a été arrêté parce qu’il critique les lois sur l’immigration dans sa nouvelle chanson «A Lot» dans l’émission «The Tonight Show avec Jimmy Fallon».

L’interprète du titre « Rockstar » risque pourtant d’être rapatrié vers son pays d’origine. Les autorités avancent que 21 Savage a fait croire au monde entier qu’il est né, a grandi et a toujours vécu en Géorgie à Atlanta, dans la capitale du Hip-Hop américain. Mais la réalité semble bien différente.

Dorothée Audibert-Champenois/Facebook Twitter C’news Actus Dothy
Imagestemmr/newsSky/CBSnews