Jazmine Barnes, une fillette de 7 ans est assassinée dans une voiture, sa famille croit à un acte raciste

Jazmine Barnes, une petite fille de sept ans, était dans une voiture avec sa famille près d’un magasin de distribution Walmart à Houston, dimanche 30 décembre, lorsqu’elle a été abattue.

Le tireur, identifié comme un homme blanc d’une quarantaine d’années, s’est garé dans une camionnette rouge avant d’ouvrir le feu sur le véhicule dans lequel se trouvaient Jazmine, sa mère et ses trois frères et sœurs.

Ce jeudi 3 janvier 2019, les autorités du Texas ont rendu public, un croquis fourni par le bureau du shérif du comté de Houston. Selon les témoins, L’homme accusé de la mort par balle de Jazmine Barnes, (la fillette âgée de 7 ans), serait un «barbu». En image, le suspect est décrit comme un homme blanc dans la trentaine ou la quarantaine, vêtu d’un chandail à capuchon noir, ayant une peau pâle et des yeux bleus. Les enquêteurs ont déclaré qu’il s’était arrêté à côté de la voiture de Jazmine Barnes qui était avec sa famille dimanche. L’homme a tiré sur le véhicule où se trouvait Jazmine.

Jazmine est décédée sur les lieux de la tragédie et sa mère, LaPorsha Washington, a été blessée au bras par balle. Pour la famille de l’enfant, il s’agit d’un meurtre à caractère raciste. La maman qui commandait un café au moment des faits, témoigne en larmes sur la chaîne ABC13 :

« Je me retournais et regardais la rue quand j’ai entendu des coups de feu. Les tirs sont passés à travers ma fenêtre, ont cassé mon verre et m’ont frappé au bras. Ils ont filé devant nous et le camion a ralenti et a continué à tirer car il était devant nous. Ce n’était pas juste. Ce n’était pas juste. Il a intentionnellement tué mon enfant sans raison. Il ne savait même pas qui elle était. »

LaPorsha Washington bouleversée témoigne sur son lit d’hôpital

Selon Fox 26 Houston, des passants blancs ont été blessés lors de la fusillade comme Deborah Louis, qui a été blessée par balle à la hanche. Mais l’avocat de la famille de Jazmine et d’autres militants de la communauté estiment que les coups de feu mortels étaient motivés par des considérations raciales.

Le Houston Chronicle rapporte que LaPorsha Washington avait plaidé pour que le tireur se rende lors d’une conférence de presse tenue jeudi. La mère de la petite victime pensait que l’homme se rendrait après avoir vu les images de Jazmine circuler dans les médias.

« Sa conscience va enfin l’atteindre. Après avoir vu le visage de ma fille traverser la télévision si souvent, il aura des cauchemars ».

Lors d’une conférence de presse, Ed Gonzalez, le shérif du comté de Harris, a déclaré à CNN, que rien n’était assez probant pour tirer des conclusions. La Police du Texas continue à patrouiller pour que justice soit rendue à Jazmine.

Dorothée Audibert-Champenois/Facebook Twitter Instagram C’news Actus Dothy

Images Tweeter.