« Je me suis senti comme une merde », le joueur Moussa Marega humilié au Portugal, réclame un geste fort de la ligue de Football

Encore une fois, le monde du football est secoué par le racisme qui vise certains joueurs. Ce dimanche 16 février au soir, c’est sur le stade de Vitoria Guimarães au Portugal que l’attaquant du Porto, Moussa Marega a dit stop aux cris racistes de beaucoup de supporters.

Une énième humiliation qui met en colère l’international malien qui a décidé de demander de l’aide : « Qu’on arrête les matchs ». Ce week-end, sur la pelouse portugaise, Moussa Marega affirme que les insultes racistes ont commencé dès l’échauffement.

Une énorme déception pour l’attaquant qui a laissé entendre sa colère : « ce qui me choque le plus c’est que cela provient de Guimarães. J’ai tout donné à ce Club.» Moussa Marega est un ancien joueur du Vitoria Guimarães où il avait été prêté durant une saison en 2017. «À chaque fois que je joue contre eux, je ne célèbre aucun but et j’applaudis les supporters à la fin des matchs. Je savais pas qu’il y avait de tels imbéciles comme ça en tribune ». Le frère du défenseur Houssein Marega, raconte sur RMC comment tout a évolué dimanche : « C’était alors deux ou trois personnes. Mais quand c’est tout le stade, ce n’est pas possible. On ne peut pas continuer à jouer quand on se moque de notre couleur de peau »

Pour Moussa Marega une simple banderole ne suffit plus : « On aimerait tous que les matchs s’arrêtent. Il faudrait un geste fort de la part des arbitres, de la part de la ligue »

Moussa Marega est actuellement au Futebol Clube do Porto. Il a reçu plusieurs soutiens mais le joueur de 28 ans qui a grandi aux Ulis puis à Evry réclame un geste fort de la part des institutions pour enfin trouver une solution efficace face au racisme dans les stades.

Dorothée Audibert-Champenois/Facebook Twitter Instagram C’news Actus Dothy
ImagesFoot/7