« Je m’oppose aux magouilles » : Réponse de Daniel Marie-Sainte au Président de Région

Vues : 42

Daniel Marie-Sainte

Par Daniel Marie-Sainte

REPONSE AU PRESIDENT DE REGION

Je persiste et je signe, je maintiens  les faits que j’ai révélés dans mon précédent communiqué :  Il n’y a jamais eu de vote sur la question de mise à disposition gratuite de terrains régionaux  à des coopératives agricoles, lors de la réunion de la Commission Permanente du 10 décembre 2013 !
Je n’ai donc pas eu à voter sur un dossier quelconque se rapportant à cette question.
Car aucun dossier sur cette affaire n’a été présenté aux membres de la Commission Permanente du 10 décembre 2013.

Le communiqué du président, qui cite mon nom à quatre reprises ( !), est bourré de contradictions :
Il prétend que des dossiers ont été présentés en séance : c’est faux !

Il prétend que j’auraiS  même voté pour l’étude de ces dossiers : c’est incroyable !
Le président n’en sait rien car il était absent.

Il prétend que les délibérations ne sont pas fausses pourtant il déclare les annuler !
Aucun rapport expliquant les raisons de  ces « annulation »  ne nous a été adressés à l’occasion de la Commission Permanente comme le veulent les règles qui régissent cette institution !

Je le mets au défi de prouver ce qu’il avance dans son communiqué.

C’est à croire que sa 1ère vice-présidente, empressée d’aider son ami qui préside la quasi totalité des coopératives agricoles à qui elle prétend attribuer gratuitement les terrains régionaux, aura induit le président en erreur !

Sachez, en conclusion, que si j’ai eu à m’intéresser à cette affaire c’est que j’ai été alerté par des agriculteurs martiniquais, scandalisés par ces faveurs qui sont  faites à ceux-là mêmes qui sont à l’origine de la fermeture d’une première couveuse, subventionnée à l’époque par le Conseil Régional et construite, elle aussi,  au Saint-Esprit !

Cette précédente couveuse a dû fermer ses portes à cause d’un boycott organisé par les mêmes personnes que la 1ère Vice-présidente met tant de zèle à vouloir favoriser sans respecter aucunes règles !
J’ai eu à en informer le président du Conseil Régional  en Commission Permanente du sort qui a été réservé à cette première couveuse !
Qu’il ne vienne pas prétendre, aujourd’hui, que je m’oppose à l’aide  aux agriculteurs!

Je m’oppose aux magouilles et aux combines !