Jean Marie RAGALD, « T’oublier »