Jean-Philippe Branchi : « La réponse de George Pau-Langevin à Joëlle Ursull est à mourir de tristesse »

Vues : 183

Les réactions à la lettre de Joëlle Ursull n’en finissent pas. Ci-dessous celle de Jean-Philippe Branchi, du Syndicat Intercommunal du Centre et du Sud de la Martinique.

Mme GEORGE PAU-LANGEVIN… non le propos de Me JOELLE URSULL n’est pas simpliste ni hiérarchico-victimaire… non… car… ressource humaine africaine… ressource humaine amérindienne… ressource humaine aborigène… ressource humaine juive… ressource humaine arabe… etc.l’horreur… la parfaite monstruosité… est dans le fait qu’un groupe humain s’autorise a considérer un autre groupe humain comme du bétail… comme une matière première animale au service d’un développement nationaliste…
La réponse de Mme le ministre George Pau-Langevin à Joëlle URSULL est à mourir de tristesse…

Être capable de se mordre la langue et de se renier pour servir de faire valoir aux hontes de la France monarchique autant qu’à l’incessante instrumentalisation médiatique de la Shoah..! Wahouuuuu…
On se demande d’ailleurs, bien pourquoi M. François HOLLANDE n’a pas directement répondu lui-même; puisque la lettre lui était adressée… Bref…

En résumé Mme le ministre GEORGE PAU-LANGEVIN dit ceci… : « Les NEGRES on les déportait pour les faire travailler non pas pour les tuer… Alors que les JUIFS on ne cherchait qu’à les tuer et non pas à les faire travailler….  »
Mensonge historique et économique… Car les NAZIS étaient de froids et cyniques architectes industriels de la reconstruction de l’Allemagne par le chaos…
Et bien évidemment, avant de tuer froidement sans pitié et sans compassion aucun juif… Ils l’exploitaient… Ils l’épuisaient à la tâche…

Les NAZIS mortifiaient leurs esclaves juifs dans l’unique but de reconstruire la Grande Allemagne de l’avant première guerre mondiale…
Et ce n’est qu’une fois cette « ressource humaine » …(d’où l’horreur du terme)… juive vidée de ses possibles économiques, physiques et physiologiques… qu’elle était vouée comme n’importe quelle ressource minérale, végétale, animale… au recyclage des industries allemandes quelles qu’elles soient (il servaient de cobayes biologiques, de cobayes neurologiques… sur leurs restes les nazis récupéraient cheveux, dents, peaux, etc…)… Et en fin de cycle d’exploitation… alors cette ressource humaine juive était jetée à la destruction finale dans les fours crématoires…

L’HORREUR… LA MONSTRUOSITE… … EST DANS LE FAIT QU’UN GROUPE HUMAIN S’AUTORISE A CONSIDERER UN AUTRE GROUPE HUMAIN COMME DU BÉTAIL… COMME UNE SIMPLE MATIERE PREMIERE ANIMALE… AU SERVICE D’UN DEVELOPPEMENT NATIONALISTE…
Et pour conclure, je dirais Mme George PAU-LANGEVIN, que ce que Mme Joëlle URSULL dénonce c’est la démence ethnocentrique, biotoxique et économique du système occidental…

Jean-Philippe Branchi