Jocelyne Béroard, Sylviane Cédia, Tanya St-Val : les Femmes Totem chantent à Paris

Vues : 182

Mercredi 21 mars, Chantal Clem a clôturé l’évènement « Figures des Femmes Totem des Outre-mer », par un grand concert musical qui rendait hommage à toutes les femmes ultramarines.

Avant cette soirée qui s’est tenue au Grand Rex, artistes, écrivains et invités se sont rencontrés au Musée de l’Homme dans le 16 ème arrondissement, autour de différents débats, expositions et concerts, toujours sur le thème de la « Femme Totem ».

Trois temps forts marquaient le deuxième rendez-vous de Figures des Femmes : Du 8 au 12 mars 2018, l’exposition « Trace de Femmes » agencée et mise en scène par Gilles Elie Dit Cosaque. Le 2ème Salon littéraire d’Auteurs des Outre-mer et de la Francophonie, toujours au Musée de l’homme, accueillait les œuvres de différentes écrivaines dont Maryse Condé.

Et enfin, le magistral concert musical qui a eu lieu dans le 2ème arrondissement de Paris sous la baguette de Tony Chasseur, le directeur artistique de la manifestation.

Cette nouvelle édition avait comme marraines, trois femmes actives et connues dans leur domaine respectif. Simone Swchartz Bart, la guadeloupéenne est écrivaine et son roman « Pluie et vent sur Télumé Miracle » lu par la guyanaise Yasmina Ho You Fat, a ouvert une série de portraits photos et digitales de femmes connues ou inconnues des régions des Outre-mer dans l’Atrium Paul Rivet.


La seconde femme, marraine de la manifestation, c’est Jocelyne Béroard, la chanteuse, une des leaders du groupe Kassav, enchaîne les concerts à l’international.

Les femmes potomitan sont aussi des femmes qui luttent au sein d’associations pour vaincre certaines maladies, comme la drépanocytose. Jenny Hippocrate, responsable de l’APIPD* était présente ce jeudi 8 mars.

Mercredi 21 mars, il est 20 heures quand les organisateurs annoncent le début de la soirée d’hommages.

Pour cet événement inédit, Chantal Clem, de l’association Couleurs Karayb a voulu une mise en scène originale, composée de plusieurs tableaux dans l’esprit de la Femme-mère, Femme-courageuse. Des visages de Femmes connues ou inconnues, d’hier et d’aujourd’hui.

La femme résistante ou rebelle d’aujourd’hui mais aussi celle qui a « tracée » l’histoire des afro-descendants, de la longue traversée (dans les cales de bateaux négriers) à cette histoire contemporaine.

Elle s’appelle, Lumina Sophie, Gerty Archimède, Maria Anderson, Billie Holiday, Angela Davis, Rosa Park ou la « Mulâtresse Solitude » figure de la résistance, combattante auprès des negs marrons. Femme insurgée et rebelle, proche de Louis Delgrès, elle s’opposera au rétablissement de l’esclavage par Napoléon. Elle mourra pendue, elle avait 30 ans.

Au cours de la soirée, les mots résonneront comme les grains des chapelets d’antan : « Renaissance, Reconnaissance, Rassemblement, Respect, Liberté, résistance, Mawonaj, Amour, Honneur » et enfin « Universel », écrit en grandes lettres.

Universel, le mot qui rassemble qui appelle à l’Apaisement à la Réconciliation après l’Enfantement.

Pour les sublimer et les expliquer, les « Fanm Doubout » étaient nombreuses sur la scène du Grand Rex. Ces Femmes Totem ont chanté dans leur langue : Créole martiniquais pour Jocelyne Béroard, créole guadeloupéen pour Tanya St-Val, créole guyanais pour Sylviane Cédia, créole réunionnais pour Christine Salem.

Mais l’Outre-mer, c’est également Saint-Pierre et Miquelon, représentée par Adèle Lebon et la Nouvelle-Calédonie avec Tyssia. En invitées d’honneur, Chantal Clem et son équipe ont eu l’opportunité de recevoir au Grand Rex, Lisa Simone (fille de la chanteuse de Jazz et activiste Nina Simone) et la malienne, Née à Kati dans la banlieue de Bamako, Rokia Traoré est auteure-compositrice et guitariste.

Le concert musical recevait ses spectateurs dans un prestigieux complexe de cinéma à Paris, un lieu inscrit au titre des monuments historiques.

Situé sur les Grands Boulevards, le Grand Rex dispose de 7 salles de cinéma.

(Ci-dessous Jocelyne Béroard, interprète une chanson haïtienne, « Libèté »

FIGURE DES FEMMES TOTEMS DES OUTRE MER (C'news Actus Dothy)

FIGURE DES FEMMES TOTEMS DES OUTRE MER (C'news Actus Dothy)

Publiée par Antillesboxmail – Dothy sur jeudi 29 mars 2018

Ce mercredi soir, l’orchestre, les chanteurs et les chanteuses de « Figures des Femmes, Totem des Outre-mer » ont été longuement applaudis. Le Public a salué l’évènement qui aura une nouvelle fois révélé au public parisien, les talents des « Femmes Totem », des « Fanm Doubout » qui ont contribué à construire l’histoire des îles et contrées ultramarines.

(Ci-dessous Tanya St-Val et Lisa Simone qui chante Nation « Créole »)

Fanm Totem (C'news Actus Dothy)

Fanm Totem (C'news Actus Dothy)

Publiée par Antillesboxmail – Dothy sur jeudi 29 mars 2018

Reportage Dorothée Audibert-Champenois/Facebook Twitter C’news actus Dothy


Images C’news Actus Dothy