Junior Natabou, millionnaire à 17 ans : Le jeune prodige béninois du numérique n’a jamais renoncé à ses rêves

« Jeune prodige du numérique, Junior Natabou, Béninois de 17 ans, prouve par son expérience que l’on peut réussir quand on croit en son rêve ». C’est ainsi que débute son portrait dans le prestigieux magazine américain « Forbes » qui lui consacre un article où il est décrit comme « un modèle pour tous les jeunes d’Afrique et d’ailleurs ».

A force de persévérance, en moins d’un an, il a dépassé le million d’euros de chiffre d’affaires dans le secteur du numérique, sans jamais se laisser décourager par les difficultés. «Dès l’âge de 14 ans, Junior Natabou s’intéresse au monde du numérique et assouvit sa soif de connaissances en regardant de nombreux documentaires et reportages sur le web, et tout particulièrement sur la plateforme YouTube », écrit le magazine Forbes, réputé pour ses différents classements publiés annuellement comme les 500 plus grosses fortunes mondiales, les plus grandes entreprises mondiales ou encore la liste des milliardaires de la planète.

A 15 ans, le jeune lycéen béninois, passionné par l’intelligence artificielle, la robotique et l’entreprenariat, travaille en tant que Business Developer à l’international grâce à l’obtention d’une certification Google.

Il lance alors sa première entreprise : une agence internationale de communication digitale, avant de se tourner finalement vers l’e-commerce.
Puis, il lance des boutiques en ligne, suit les cours de Yomi Denzel, un jeune homme comme lui qui a réussi dans le monde de l’e-commerce.

« Ses formations vont lui apprendre les bases. Persévérant, il teste différents produits pendant près d’un an, puis il finit par rencontrer le succès. À partir de là, en moins d’un an, il dépasse le million d’euros de chiffre d’affaires », souligne le magazine Forbes qui reconnaît que le jeune homme est « un modèle de ténacité. »

« Il prouve que, malgré les difficultés, il est possible d’atteindre le but que l’on s’est fixé à force de travail et de persévérance », commente Forbes qui met l’accent sur le fait que « vivre en Afrique est déjà un handicap par rapport à l’accès à certaines ressources facilement utilisées ailleurs, notamment Stripe ou PayPal ».

« Junior Natabou s’est heurté à son entourage qui ne comprenait pas ses choix et qui ne le soutenait pas. Il s’est battu seul pour fonder ce qu’il a bâti », fait aussi observer Forbes.
« Même si personne ne croyait en son projet, il a continué sur sa voie, faisant preuve d’une grande maturité et d’une grande volonté. Désormais, il est un exemple pour les jeunes africains, mais pas qu’eux, qui se rendent compte qu’une autre voie est possible et que le monde du numérique peut leur ouvrir le champ des possibles à eux aussi », ajoute le journal, qui note cependant que Junior Natabou réunit toutes les qualités pour exceller : « travail, discipline, ténacité et ambition ».

Junior Natabou le dit lui-même : « réussir dans l’e-commerce n’est pas si facile malgré ce que l’on pourrait croire ».

« Au départ, il a mis du temps avant d’obtenir des résultats et a testé divers marchés, différents produits. Mais il n’a jamais considéré ses tentatives comme des échecs, plutôt comme des expériences utiles », note Forbes.

« Il faut avoir en tête que réussir est le rêve d’une vie pour persévérer encore et encore. C’est beaucoup de travail et de temps. Il faut investir sur soi-même en se formant avec les meilleurs, en permanence », ajoute le journal.

Le jeune homme réinvestit une grande partie de ses gains, notamment en formation, « car les choses évoluent vite dans le milieu du numérique ». « Fort de ses expériences à seulement 17 ans, Junior Natabou envisage désormais de lancer ses propres marques dans le domaine de la santé, du fitness et de la beauté. Pour lui, ce sont des secteurs porteurs, puisque tout un chacun aspire à se sentir bien, beau et en forme, » relève le journal.

« Le but de Junior Natabou est donc d’aider les gens à s’épanouir physiquement et moralement par le biais de produits ciblés et utiles, ayant une réelle valeur ajoutée pour les clients », ajouté Forbes.

Dans une vidéo postée sur Youtube, l’adolescent déclarait, alors qu’il n’avait que 15 ans : « Souvent, nous repoussons nos projets en nous disant que nous ne sommes pas encore prêts. ». Mais Junior Natabou a décidé de faire le contraire et « de concrétiser ses rêves par tous les moyens nécessaires », alors que ses parents n’avaient pas les moyens financiers pour l’aider.