Kalash et Admiral T devant la justice à Paris : Ils sont jugés pour «coups, blessures et insultes» sur policiers, ce qu’ils contestent

Les chanteurs antillais, Kalash et Admiral T, sont jugés ce mercredi 7 octobre 2020, devant le Tribunal correctionnel de Paris, pour « coups, blessures et insultes à agents », lors d’une altercation avec des policiers dans la capitale, qui remonte à novembre 2014.

Les deux artistes risquent jusqu’à trois ans d’emprisonnement et 45.000 € d’amende, chacun.
Ils contestent les faits et ont porté plainte pour « violences par personnes dépositaires de l’autorité publique ».

Le Martiniquais Kalash et le Guadeloupéen Admiral T sont accusés d’avoir agressé, dans la nuit du 13 au 14 novembre 2014, en état d’ivresse, trois policiers dont l’un d’eux n’était pas en service.

Les représentants des forces de l’ordre assurent avoir été agressés, l’un d’eux s’était présenté, au tribunal, au lendemain des faits, avec un œil au beurre noir et deux doigts dans un bandage.

Dès le 15 novembre 2014, les deux chanteurs avaient été présentés en comparution immédiate, mais leur procès avait dû être renvoyé, en attendant un complément d’enquête et des auditions de témoins. A l’issue de leur comparution immédiate, Kalash et Admiral avaient été mis en examen et placés sous contrôle judiciaire. Une enquête avait été ouverte par l’IGPN, la police des polices.

Un comité de soutien composé de nombreux fans s’étaient à l’époque déplacés jusqu’au Palais de justice de Paris pour soutenir les deux artistes.