Kalash : Ses fans étaient venus le soutenir pour son procès en appel

Vues : 5469

Les soutiens du chanteur martiniquais Kalash sont sur le « pied de guerre ». Les filles du Fan Club « Team Kalash » (reconnu officiellement par le rappeur), avec en tête la nantaise Laura Maillard, suivent tous les déplacements de l’artiste. Elles se sont données le mot ce mercredi 28 septembre 2016 et sont toutes arrivées prêtes à soutenir la Star Kalash dans ses déboires judiciaires.

kalsh-okokok

Arrivées en groupe soudé au Palais de Justice de Paris dans le premier arrondissement, elles ont fait sensation. Tatouage sur les bras, veste et cheveux tirés pour Laura Maillard, pantalon, bottes et chemisiers pour Marie-Antoinette ou Johanna, la « Team Kalash » était présente, un soutien indéfectible.

ok-kalash

Durant son réquisitoire, l’avocat de Kalash, les a même cité, une opportunité pour maître Eddy Arneton, de démontrer la renommée du chanteur populaire martiniquais, accusé de détention d’arme et de munitions trouvées à son domicile.
Soignées et en rang de bataille, les filles de Kalash sont restées calmes et très à l’écoute du procès en appel, à quelques rangées de la famille du chanteur rejugé quatre mois après son procès en première instance.
Jeunes et apprêtées jusqu’au bout des ongles, elles n’ont pas bronché durant le rappel des faits, ni durant la déposition du rappeur de 28 ans. Le père, la mère, la femme Ingrid et les cousins de Kevin Valleray alias Kalash pouvaient compter sur leur présence.

20160928_104819

En tout une cinquantaine de personnes étaient venues connaître la décision des juges en appel. Des magistrats qui tout au long du procès se sont intéressés aux menaces reçus par l’artiste depuis son album « Bando » sorti en 2015. Il était question de rackets sur ses recettes, de menaces de mort et d’agression sur sa personne puis à l’encontre de sa partenaire Ingrid. Une situation insupportable pour le chanteur qui a choisi de s’acheter une arme pour se protéger.

kalshokokokok

Selon la cour, le pistolet qui lui a été vendu (pour 2000 euros), appartiendrait à un policier guyanais, radié de la police en 2013 et qui aurait omis de le restituer à sa direction.

Huit jours après l’achat, Kalash est perquisitionné à son domicile dans le huitième arrondissement. Les policiers trouvent sous une pile de vêtements, une arme de type suédois  avec un chargeur engagé, ce que conteste le martiniquais.

Malgré les explications du chanteur sur les menaces de mort (sans preuves administratives), la cour lui a rappelé sévèrement que son choix n’était pas adapté et qu’il est reconnu coupable de détention d’arme.

oooo

L’enjeu pour son avocat de 38 ans, maître Eddy Arneton, c’était de démontrer que Kalash, star à succès voulait « seulement » se protéger : « Victime de son succès » aux Antilles. L’avocat a réussi devant le juge de peine, à contextualiser les menaces qui « pesaient » sur Kalash. Selon l’avocat de la défense, le jeune chanteur qui reconnaît son laxisme dans cette affaire de détention d’arme est aussi conscient qu’il « doit être un modèle pour la jeunesse » qui l’écoute. Maître Eddy Arneton demande le maintien du sursis, une peine infligée en première instance, il s’oppose à la demande du parquet qui réclame son incarcération pour six mois.

20160928_104923

Au terme de ce second passage devant la justice, Kalash a quitté le Palais en attendant le délibéré prévu le mercredi 26 octobre prochain. Ses « Filles » l’ont accompagné ensuite dans les rues de la capitale.

20160928_105858

Six ans déjà que Laura Maillard, aux allures de mannequin, est dans l’ombre de Kalash avec un dévouement absolue. Acceptée de Ralph Valleray et de Murielle, les parents de la Star, la jeune Laura est élue « Fan number one », nous dit-elle. Elle anime une page sur le réseau social Facebook « Team Kalash » avec autant d’ardeur que son admiration pour l’artiste.

kalah-o-okoko

C’est dans un show-case le 27 novembre 2010, que Laura née à Saint-Nazaire (Ouest de la France) voit Kalash pour la première fois. La jeune fille est avec sa meilleure amie quand le martiniquais se produit dans une discothèque.
Émue, elle nous montre le tatouage qui imprime cette rencontre particulière entre la bretonne et l’antillais. Une amitié naît, elle créée une page Fan « Team Kalash » en 2012. Plus qu’un ami il est aujourd’hui un soutien pour Laura. La Fan numéro 1, qui loue le charisme du martiniquais Kalash, perd tour à tour ses parents. Elle avoue : « Kalash m’a sauvée ».

img-20160929-wa0004

Depuis le mois de Mai 2016, Laura et la « Team Kalash » sont attentifs aux menaces juridiques qui pèsent sur le chanteur, mais elles semblent confiantes. La photo de « famille » du groupe le prouve.

kalsh-kokokokok

En attendant le 26 octobre, Laura Maillard affine ses projets.
Après les différents concerts de Kalash, à la Cigale en avril dernier, à Rennes en mai et Clermont-Ferrand au mois de septembre, Laura prépare les fans au prochain spectacle du rappeur martiniquais. Kalash jouera à l’Olympia en novembre prochain à 20 heures.

20160928_105947

Dernière confidence, celle qui cotise chaque année pour offrir un cadeau exceptionnel à Kalash, a réalisé en juin dernier : « Une montagne de messages » (à découvrir sur Youtube). Gageons que ces messages seront relayés et lui « porteront » une excellente nouvelle le mercredi 26 octobre prochain.

Reportage et Photos Dorothée Audibert-Champenois/Fbook C’news Actus
Images additives Page « Team Kalash »


1 commentaires :

Les commentaires sont fermés