Kassav : Le groupe en concert à Londres met en transe les spectateurs antillais (vidéo et photos)

Vues : 3296

« Sé Dam’ Bonjou !  (Bonjour tout le monde !), entrée de Jean-Philippe Marthély du groupe Kassav. (Vidéo de Kassav en fin d’article).

Trois heures et quart de musique sans entracte.

Le groupe antillais Kassav enflamme le Shepherd’s Bush Empire ce samedi 4 mars 2017.

Tous les antillais francophones, créolophones ou francophones des Caraïbes se sont donnés rendez-vous dans la City.

Dès 18 heures, une foule impatiente formait déjà une longue file autour de la salle de concert situé dans les quartiers Hammersmith – Fulham dans le Nord-Ouest.

Le groupe Zil’Oka fondé en 2008 dans Londres, s’est invité à cette grande messe du zouk, percussionnistes et danseurs ont accompagné les spectateurs lesquels entraient enfin dans la salle du O2 Empire. Il était 19h30.

Bâti en 1903, éventré lors de la seconde guerre mondiale, base des studios de télévision de la BBC, cette salle de concert gérée par l’Academy music groupe peut contenir jusqu’à 2000 spectateurs.

Avant-hier soir, la salle affichait déjà complet à 19 heures pourtant les revendeurs à la sauvette ne désespéraient pas de vendre leurs derniers billets.

Cette soirée de zouk et de musique créole a rassemblé un public majoritairement des Antilles francophones et créolophones : Martinique, Guadeloupe, Haïti, Sainte-Lucie ou Dominique.

Blagues et conversation en créole pour les uns, retrouvailles en famille ou entre amis pour les autres, les caribéens de Londres avaient répondu à l’appel du groupe antillais Kassav qui faisait un concert unique dans la capitale britannique.

Au balcon, dans la fosse, à l’entrée les corps se frottaient, peu de place pour le public qui fourmillait, réparti selon leur ticket. Dès l’arrivée de Jean-Philippe Marthély dit Pipo, les portables ont commencé à filmer ou à photographier vers la scène. Ils se sont tous mis à danser, en groupe, seul ou en couple et à chanter tous les morceaux en créole du groupe, formé depuis 1979 en Guadeloupe.

20h45, l’ambiance s’est installée immédiatement après les premiers morceaux de reggae jamaïcain en avant-première du concert.

Au Shepherd’s Bush, les couples « Kolé Sérés » ne se sont plus lâchés, les cris et les chants mêlés, ont boosté les musiciens de Kassav. Pipo « le faiseur d’ambiance », a chauffé la salle déjà acquise aux artistes, avec des morceaux cultes comme : « Solid ti coq, solid ! », « Domeyis macro, N’Honm’ à la Vanille » ou « Tim-tim Bwa sek ».

Au delà des titres interprétés par Kassav, ce sont des histoires, des situations ou des expressions qui ne sont connues que des créolophones en général. Une opportunité pour les créolophones-londoniens, de recréer du lien avec les artistes de passage, qui le leur rendent bien.

Enflammée ! Jocelyne Béroard, l’auteure-compositrice s’est tout d’abord excusée de ne pouvoir chanter les morceaux en entier. Envoûtée et en phase avec ses compatriotes, l’antillaise a séduit tous ses fans qui scandaient à haute voix les paroles des chansons prévues dans ce concert unique.

22h10, après une séquence de mazurka créole, la chanteuse du groupe a entamé dans une salle surchauffée : « Si nou té prend temps pou nou té palé, Kolé séré nous té ké ka dansé ». Des cris et acclamations accompagnaient chaque tube qu’interprétait les membres du groupe. Puis, au tour de Jacob Desvarieux de prendre le micro : « Lévé pou zot Siyé Bwa, aille, aille » , les derniers indécis n’ont plus résisté.

Retour avec Pipo (Jean Philippe) en sueur, épuisé mais envoûté, le martiniquais du Vert-Pré en Martinique, a enchaîné les pépites des albums du groupe. Ce seront entre autres : « Nou ja la nou ké rété », « Kay manman la tè ké tremblé », « Roulé Ayin pa mol », « Sé dam Bonjou » et le « Chiré » si attendu.

« Ô Madiana » !

Le concert aura duré plus de trois heures non stop pour le bonheur des antillais, heureux de partager leur culture, leur musique et leur langue à travers les compositions de Kassav.

Kassav, le groupe antillais le plus connu au monde.

23h30 au O2 Empire à Shepherd’s Bush dans l’Ouest de Londres.

les musiciens au cuivre ont salué le public, mais aussi Jacob Desvarieux, Jean-Philippe Marthély, Jean-Claude Naimro, Marie-Céline Kroné, Marie-Josée Gibon,  George Décimus et Jocelyne Béroard. Extrait concert de Kassav, samedi 4 mars 2017 à Londres ci-dessous :

Kassav à O2Empire London… A savourer sans modération (Image pas terrible, vieux alcatel, aieeee, le son saturé mais bon quand même <3) ….

Publié par C'news Actus Dothy sur samedi 4 mars 2017

Reportage Dorothée Audibert-Champenois/Facebook C’news Actus Dothy
Photos C’news Actus Dothy