Kévin Doure : « le Pablo Escobar Français » de retour devant la justice en Martinique


Publié dans : Actualites, Martinique
Mots clés :
Vues : 3553

Les policiers l’ont surnommé « le Pablo Escobar français ». Ce que n’apprécient pas certains proches de Kévin Doure , âgé de 32 ans. A partir de ce lundi 28 mai matin, le narcotrafiquant présumé comparaît devant une composition spéciale de la cour d’assises de la Martinique.

Neuf autres complices dont un docker martiniquais seront assis à ses côté sur le banc des accusés. La justice reproche au narcotrafiquant présumé le trafic de cocaïne entre le Vénézuéla, Fort de France et la France hexagonale. Ce que les prévenus contestent dans leur grande majorité.

Dans son article, le Parisien reprend cet extrait de l’ordonnance de mise en accusation. Le réseau de Kévin Doure était capable de « répondre en quelques heures à une commande de plusieurs centaines de kilogrammes ».

La presse nationale s’est régulièrement faite l’écho des différentes comparutions de celui qui est présenté comme l’un des premiers importateurs de cocaïne, pour tout ce qui est relatif aux envois très volumineux entre Fort-de-France, Dunkerque et le Havre. Le Nouvelobs et le Parisien consacre plusieurs de leurs colonnes à Kévin Doure dans la perspective de ce procès qui se tiendra une fois de plus sous haute surveillance.

Une arrestation surprise pour Kévin Doure en 2013

C’est fin octobre 2013 que le narcotrafiquant présumé voit sa vie basculer à l’aéroport Charles de Gaulle à Paris. Le 31 précisément, Kévin Doure est en partance pour Dubaï. Il doit embarquer sur un avion de Fly Emirates et patiente dans l’espace VIP de la compagnie. Brusquement, des enquêteurs surgissent et l’interpellent. Kevin Doure ne se laisse pas totalement déstabiliser puisqu’ il tente de détruire des preuves qui pourraient être accablantes et le desservir.

Ces preuves sont contenues dans l’un de ses téléphones. Image saisissante pour les policiers, Kévin Doure tente de mordre l’appareil puis de l’écraser avec ses pieds. Peine perdue. Les enquêteurs peuvent alors remonter le réseau et le démanteler. Même si ses avocats contestent la fiabilité des données retrouvées.

L’un des conseils du prévenu espère qu’en dépit de la passion et de l’intérêt portés à cette affaire, que ce procès pourra se tenir en toute sérénité.

Kévin Doure avait déjà été condamné à 10 ans de prison
en première instance en 2016 puis en appel en 2017 à Fort de France.