Kéziah convoqué au commissariat de Fort de France ce jeudi : Le « Komité 13 Janvié 2020’’ dénonce un « acharnement »

Rédigé par : Melody Thomas, le
Publié dans : Actualites, Martinique
Mots clés :

« Ce mercredi 29 juillet 2020 au Morne Rouge, les gendarmes ont pénétré le domicile des parents du militant anti chlordécone Kéziah NUISSIER » indique le ’’ Komité 13 Janvié 2020 ’’ dans un communiqué. « Ils le convoquent pour une audition au Commissariat de Fort de France ce JEUDI 30 JUILLET à 14H30 » poursuit le ’’ Komité 13 Janvié 2020 ’’ qui « dénonce avec force cet acharnement » dans son communiqué ci-dessous :

Nous rappelons que c’est Kéziah, étudiant, Martiniquais ‘’anchouké’’ dans sa culture, vayant TANBOUYÉ, que ces mêmes gendarmes ont :

– Agressé le 16 Juillet 2020 en s’acharnant à 5 contre lui, le plaquant au sol et lui entraînant des blessures graves ayant entraîné une incapacité de travail de plus de quinze jours et qui est en cours.
– Arraché à trois heures du matin à CHUM alors qu’il y avait été conduit pour des soins suite aux blessures provoquées lors de son arrestation
– Maintenus en garde à vue et auditionné pendant trois jours, au commissariat de Fort de France, alors que c’est dans un hopital qu’il aurait du se trouver

Il aura fallu l’intervention de sa famille et de ses soutiens, dans le calme et la dignité, afin que les examens médicaux approfondis ( IRM) soient faits et qu’il soit hospitalisé au CHUM.

Le repos prescrit est perturbé par cette nouvelle intrusion de la gendarmerie !

Que veulent gendarmes, policiers et juges ? Croient ils pouvoir s’acharner sur Kéziah ?

Le ’’ Komité 13 Janvié 2020 ’’ dénonce avec force cet acharnement et met en garde les bras armés de l’état colonial contre leurs méthodes qui s’apparentent plus à des régimes fascistes qu’à une prétendue démocratie ! C’EST INACCEPTABLE.

Le ’’ Komité 13 Janvié 2020 ’’ réaffirme son soutien à Kéziah pour un prompt et serein rétablissement.

Avec la famille, le ’’ Komité 13 Janvié 2020 ’’ appelle les Martiniquaises et les Martiniquais à manifester et renforcer leur solidarité à Kéziah ainsi qu’à toutes les victimes de la répression.

Nous serons présents et l’accompagnerons à toutes les convocations.

Nous ne laisserons jamais Kéziah seul face à ses agresseurs.

NOUS EXIGEONS L’ARRÊT DES POURSUITES CONTRE LES MILITANTS ANTI CHLORDÉCONE.

POURSUIVEZ ET CONDAMNEZ LES EMPOISONNEURS

ANSANM ANSANM, POU LÉTA KOLONIAL PA MENYEN LÉ MILITAN MATINITJÉ !