« Kréol Food & Rhum » 2018 : Les chefs invités à la rencontre du public martiniquais


Publié dans : Actualites, Martinique
Mots clés :

Dimanche 7 octobre, les chefs invités de la délégation KFR « Kréol Food & Rhum » 2018 (KFR) étaient tous réunis à la Marina du Marin pour leur première rencontre avec le public Martiniquais. Passion et questions ont rythmé cette matinée très appréciée des chefs invités

Débat animé, partage passionné !
Malgré un public timide en début de matinée, la Marina du Marin se rempli peu à peu pour accueillir le public venu à la rencontre des chefs. Au programme de cette matinée, une conférence débat sur les métiers de l’hôtellerie et de la restauration. Très actifs, les chefs se lèvent à tour de rôle, expliquent leur parcours, leurs expériences, voire même leurs débuts difficiles pour certains. Face à eux, des jeunes en formation, des professeurs des métiers de l’hôtellerie et de la restauration, des personnes en recherche d’emploi, des salariés de la restauration.

Les questions se multiplient rapidement : la valeur du diplôme et les possibilités d’évolution sont au cœur des préoccupations du public : peut-on réellement réussir et faire carrière dans ces métiers ? Comment être mieux payé ? Doit-on obligatoirement commencer au bas de l’échelle ? Pourquoi se former quand certains restaurateurs favorisent les « extra » et autres arrangement ?

Les Chefs, Henri Salomon le président de la chambre de métiers et de l’artisanat, Joëlle Désir directrice du CMT, Armand-Renaud Flaun proviseur du lycée Nord Caraïbe, le capitaine Cédric du RSMA : tous tentent, selon leur domaine, d’apporter des réponses précises. Une chose est sûre, le fossé entre la pratique et la théorie se creuse et inquiète l’ensemble des personnes présentes dans cette salle dimanche matin. Malgré tout, le secteur de l’hôtellerie restauration a de l’avenir. Il est avant tout question de vocation et surtout de passion. Le discours des chefs est unanime : il faut se donner à 1000% pour réussir, faire des sacrifices, être combattif et se démarquer des autres.

Après presque trois heures de débat, il est toujours difficile de clore la discussion tant les parties présentes prennent plaisir à échanger. Pour ne pas créer de frustration, plusieurs rencontres sont encore possibles, notamment le 12 octobre au Lycée Nord Caraïbes à Bellefontaine.

En début d’après-midi, les chefs ont tenu à visiter le marché qui se tenait près du port de plaisance. Une quinzaine d’exposants sélectionnés par la Chambre de Métiers ont ainsi pu présenter et faire découvrir aux chefs des liqueurs, rhums et boissons locales, des doucelettes et autres confiseries maison.