La CGTM SOEM menace de couper l’eau sur le réseau d’Odyssi


Publié dans : Actualites, Martinique
Mots clés : ,
Vues : 1132

Pas d’eau au robinet ? Pendant combien de temps ?

C’est la situation que pourraient connaître les abonnés d’Odyssi, la régie communautaire de l’eau à partir de ce lundi 7 mai, et qui découle du bras de fer entre le conseil d’administration de la société, et la CGTM SOEM. Les responsables du syndicat veulent absolument rencontrer ce lundi tous les membres de cette instance. Ils attendent d’être reçus pour discuter. Et en fonction de la réponse de ces administrateurs, ils pourraient procéder à des coupures d’eau.

Ce ne sera que la suite et la deuxième étape d’un mouvement déjà amorcé. La centrale syndicale est mobilisée depuis vendredi 4 mai. En effet, elle bloque certains sites techniques et des services administratifs d’Odyssi depuis la fin de la semaine dernière et une partie des salariés affiliés au syndicat s’est mise en grève.

Les instances dirigeantes de la centrale syndicale ont ensuite organisé une réunion ce week-end au cours de laquelle elles devaient déterminer quelle orientation donner à leur mobilisation.

Quelles sont les revendications de la CGTM SOEM ?

La centrale syndicale conteste des décisions prises par la direction d’Odyssi. Des salariés cadres selon elle, sont menacées de licenciement, d’autres ont été déplacées ou mises à pied. Il s’agit de faire suite selon les responsables de la régie communautaire de l’eau, aux détournements de fond constatés dans l’entreprise et qui porte sur un peu plus de 2 millions et demi d’euros.

Les manœuvres frauduleuses imputées a fragilisé les comptes de l’entreprise. Mais pour la CGTM SOEM, c’est prématuré. Il faut que d’abord que la justice se prononce avant de décider de se séparer des personnes soupçonnées de fraudes. La menace de coupures plane plus que jamais sur le réseau d’eau potable d’Odyssi.