La Condamnation du policier tueur du jeune Edwards 15 ans ne contente pas sa famille

Vues : 1183

En avril 2017, à Dallas dans l’Etat du Texas, un ancien policier de Balch Springs, Roy Oliver tuait Jordan Edwards, un jeune adolescent de 15 ans, qui participait à une fête entre amis. Ce mardi 28 août 2018, il est reconnu coupable et condamné à une peine de quinze ans de prison. «Le bureau du DA (Distric Attorney) de Dallas a fait quelque chose qui n’a pas été fait dans ce pays», a déclaré mercredi l’avocat de la famille des Edwards, Daryl Washington, sur la chaîne ABC News. « Ils ont eu le courage d’affronter un mauvais agent de police et c’est en soi une victoire. »

En visant une voiture remplie d’adolescents qui quittait une fête, l’ex-policier s’est défendu en expliquant à la Cour qu’il se protégeait des jeunes qui fonçaient délibérément vers sa compagne. Cette dernière a nié les faits. Les procureurs ont plaidé pour une peine de 60 ans, selon la chaîne d’informations CNN.

Faith Johnson, la procureure du district du comté de Dallas a qualifié l’ex-policier de « tueur en bleu » et déclaré qu’elle respectait la décision du jury, même si elle souhaitait une peine plus longue pour Roy Oliver.

Une peine qui ne satisfait pas la famille de la victime. « Nous sommes reconnaissants pour le verdict que nous avons reçu, même si nous voulions plus d’années. Après quinze ans, il peut retrouver la vie normale », a déclaré Charmain Edwards, la belle-mère de Jordan, lors d’une conférence de presse qui a suivi la condamnation. « Ce n’est pas suffisant parce que Jordan ne peut plus retrouver sa vie. » a ajouté Charmain Edwards. La belle-mère de l’adolescent tué en avril 2017 souhaitait que son assassin écope de 25 à 30 ans voire plus, pour la mort de son beau-fils.

Roy Oliver pourra profiter d’une liberté conditionnelle après avoir purgé sept ans et demi de prison.


En Avril 2017, la famille avait porté l’affaire en justice et intenter une action contre la ville, le département et l’officier. Accusé pour meurtre le 29 avril 2017, Roy Oliver était pourtant toujours en liberté.
Cette nuit, où l’ancien policier a sorti son arme et tiré en direction de la voiture des adolescents, le frère du jeune Jordan Edwards a également été menotté et placé en garde à vue, selon la famille.

En 2017, dans un communiqué, le juge Clay Jenkins du comté de Dallas a déclaré : « La mort de Jordan Edwards est le pire cauchemar de tous les parents. Lorsque nous voyons la photo de Jordan, nous voyons nos propres enfants ».

Mercredi 29 août 2018, lors de la conférence de presse accordé à ABC News à la fin du procès, l’avocat de la famille, Daryl Washington a envoyé un message aux jeunes de Dallas, qui se veut rassurant : «  Nous pensons que les garçons et les filles vont pouvoir aller à des soirées d’adolescents, et s’ils se sentent en danger, ils peuvent aller voir les policiers et ne pas forcément les fuir ».

Au cours du procès, il a été reconnu également que Roy Oliver n’avait pas reçu une formation adéquate en tant qu’officier pour la ville de Balch Springs. Plusieurs enquêtes ont mentionné des fautes répétées de Roy Oliver pendant l’exercice de sa fonction de policier à Dallas.

Dorothée Audibert-Champenois/Facebook Twitter C’news actus Dothy
Images Capture d’écran/ABC News