La CTM prépare la venue des médecins cubains en Martinique

Rédigé par : Melody Thomas, le
Publié dans : Actualites, Martinique
Mots clés :

Depuis plusieurs semaines, la CTM prépare la venue en Martinique des médecins cubains.

D’ores et déjà, les profils des professionnels nécessaires ont été précisés et les besoins établis, en coordination avec le CHUM, la clinique Saint-paul et l’ARS. La CTM prendra en charge l’affrètement de l’avion ainsi que la logistique de séjour (logement, transport…).

C’est ce qu’indique, Alfred Marie-Jeanne dans courrier adressé au Préfet en date du 3 avril 2020, concernant l’organisation de la coopération médicale avec Cuba pour le renforcement des équipes médicales en Martinique, compte tenu de la situation liée à la pandémie COVID-19.

Monsieur le Préfet,

Par courrier en date du 27 mars dernier, je vous informais qu’après échanges avec les Directions de l’Agence Régionale de Santé et du Centre Hospitalier Universitaire, j’ai pris contact avec le Gouvernement cubain afin de renforcer les équipes médicales en Martinique.

Le 30 mars, en réponse au courrier que je lui ai adressé, le Président de la République m’a assuré de son entier soutien et du concours des ministères concernés.
Par la présente, je vous fais part des plus récents développements.

J’ai adressé aux autorités cubaines, un courrier précisant les besoins identifiés aussi bien pour le CHUM que pour la Clinique Saint-Paul. Cette demande de renfort est à l’étude.
D’ores et déjà, la Collectivité Territoriale de Martinique a pris des dispositions pour faciliter le transport aérien et terrestre, ainsi que l’hébergement de cette équipe médicale. Les détails logistiques sont en cours de finalisation.

Je sollicite plus précisément votre concours pour faciliter les autorisations auprès de l’aviation civile pour l’arrivée de l’équipe médicale cubaine.
La Collectivité entend exercer pleinement sa compétence dans le champ de la coopération. J’insiste donc sur la nécessité d’un partenariat constructif pour réussir cette opération, et je propose que nous approfondissions ce sujet lors de notre prochaine visioconférence, ce mercredi 8 avril.
Je vous prie de croire, Monsieur le Préfet, à l’assurance de ma considération distinguée.

Alfred Marie-jeanne