La guerre de l’eau ODYSSI / SME, quelles conséquences pour les usagers ?


Publié dans : Actualites, Martinique
Mots clés : ,

Juste un filet d’eau au robinet, voire pas d’eau du tout. C’est la situation face à laquelle se sont retrouvés mercredi 16 mai des milliers d’usagers d’une dizaine de quartiers du Lamentin.
Dans un communiqué, Odyssi a parlé d’un manque d’approvisionnement en eau de la part de la SME Société Martiniquaise des Eaux.

Selon les explications de la régie communautaire en raison d’un manque d’approvisionnement provenant de la SME, les réservoirs desservant plusieurs quartiers étaient à un niveau très bas. L’alimentation en eau potable était donc perturbée.

Seraient-ce là les suites du bras de fer entamé entre les deux acteurs de l’eau ? Car la Société Martiniquaise des Eaux qui fournit de l’eau aux abonnés de Saint-Joseph et du Lamentin via Odyssi réclame à ce dernier plusieurs millions d’euros. Et Odyssi a répondu qu’elle ne paiera pas ces factures, beaucoup trop élevées, selon elle.

Odyssi porte l’affaire devant la justice.

Odyssi a invité en Martinique deux spécialistes du marché de l’eau et membres d’une association de défense des usagers de l’eau. Ces derniers ont déclaré la situation gravissime.
Devant la presse, ils ont égrené une série de chiffres. La SME a réalisé 43 millions de chiffres d’affaires en 2014. Et 10 millions de frais de personnel apparaissent. Beaucoup trop élevé selon ces spécialistes qui considèrent que la Société Martiniquaise des Eaux a menti sur le nombre de membres de salariés qui sont au nombre de près de 195.

Ils ont constaté que plusieurs salariés figurent sur plusieurs contrats deux fois voire même plus.
Les deux spécialistes du marché de l’eau qui n’hésitent pas à parler d’escroquerie en bande organisée ont annoncé qu’ils vont déposer une plainte pénale devant le procureur du parquet national financier.