La joie des clowns doktè à la remise d’un chèque de 2000 euros

Mis en ligne par admin, le
Publié dans : Actualites, Martinique
Mots clés :

Jeudi 24 Septembre, il y avait une forte animation au Petit théâtre de Redoute à Fort de France. Dans la salle de répétition à l’étage, une dizaine de clowns en formation s’animent autour de leur formatrice Pauline WOESTLANDT. Ils doivent ressentir la musique et ses émotions pour, à l’avenir, mieux interagir avec les enfants hospitalisés. Une formation rendue possible grâce au soutien d’entreprises privées comme La Vache Qui Rit® qui ce même jour a remis un chèque de 2000€ à l’association CLOWNS DOKTÈ.

En route pour le projet IRM !
Veronique Morin, la fondatrice et chargée de développement de l’association Clowns Doktè explique que depuis 3 ans, l’association Clowns Doktè intervient dans tous les services pédiatriques de la MFME (et plus récemment à l’hôpital du Carbet) afin de divertir, soulager le séjour en hôpital des petits patients. Elle précise que la formation dispensée le jeudi 24 septembre dernier s’inscrit dans le projet “IRM en Jeu 2021” qui permettra aux Clowns de l’association d’accompagner les enfants qui doivent passer une IRM afin de leur ôter le stress de cet acte médical.

Assistant pour la toute première fois à ce type de formation, David BLICQ le directeur commercial régional du groupe BEL, rappel les valeurs de la marque : La Vache qui rit®, en plus d’être une portion de fromage aux valeurs nutritives reconnues, est une portion de rire. Un positionnement qui est à l’origine d’un fait unique dans ce secteur : la promotion du bien-être et de la bonne humeur à travers le rire.​

“Parce que c’est meilleur de rire” constitue bien plus qu’un slogan, c’est un état d’esprit qui a notamment inspiré la création de “L’observatoire du rire”.

Le rire est l’une des premières formes de communication poursuit-il. C’est un langage à proprement parler, qui ne fait que du bien. Grâce à l’observatoire du rire développé nous notons que, pour plus de 90% des français, la vie est plus simple quand on prend le parti d’en rire, car cela permet d’avancer plus vite. Toujours d’après ​L’observatoire du rire, “Plus de 8 personnes sur 10 considèrent que le rire a un impact positif sur la santé.”

Le rire pour guérir
A l’hôpital, les clowns ont pour mission d’accompagner les enfants lorsqu’ils doivent subir des soins douloureux ou impressionnants. A l’heure actuelle les techniques cognitivo-comportementales ou psycho-corporelles sont en première ligne, notamment dans la prise en charge de la douleur aiguë, chronique ou liée aux soins.

En Martinique, le manque d’anesthésistes entraîne de réelles difficultés pour les enfants de 2 à 7 ans notamment. En effet, certains enfants ne peuvent pas passer d’IRM sans anesthésie. C’est pourquoi l’association Clowns Doktè espère rapidement être formée pour pouvoir accompagner les enfants qui doivent passer une IRM. Ils auront pour mission de détendre et relaxer l’enfant en scénarisant l’IRM.

Pour Cécilia TOLG, chirurgien pédiatrique, les Clowns Doktè sont de réels distillateurs de magie. « Q​uand ils arrivent dans les services de la MFME, c’est tout le monde qui est impacté: aussi bien les enfants que leur famille, mais également les soignants. Leur présence allège le quotidien et fait sourire le coeur » ​confie-t-elle.​

“J’ai choisi de suivre la formation parce que le métier de clown est un métier exigeant, qui demande de la rigueur et un renouvellement infini” ​( Malika, clown stagiaire)

La formatrice Pauline WOESTLAND ( de l’association “Vivre aux Éclats”), intervient auprès des Clowns Doktè afin de former les nouvelles recrues. Elle met à profit ses 15 années d’expérience afin d’aider à créer “créer un univers commun”, une harmonie de langage clownesque entre recrues et clowns; où l’improvisation est le maître mot afin de “capter la sincérité du présent”.
“J’ai tout de suite eu envie de partager le plaisir et la joie que j’avais à faire ce métier avec des personnes éloignées des pratiques artistiques ou fragilisées par la vie”​ (Pauline WOESTLAND, Formatrice)

“L’association Clowns Doktè a reçue ce jour un chèque d’une valeur de 2000€, offert par La Vache Qui Rit®, afin de pérenniser et d’augmenter nos interventions auprès des jeunes patients.” reprend Marco Do Emilio le directeur artistique de l’association en se saisissant avec humour du chèque géant. Il remercie aussi les nombreux autres partenaires coup de coeur de l’association sans lesquels rien ne pourrait se faire. Et rappelle que toute aide est la bienvenue !

En s’associant à Clowns Doktè, La Vache qui rit® nous rappelle que le rire possède de nombreuses vertus, parfois insoupçonnées. La marque donne ainsi à Clown Doktè la possibilité de développer ses actions bienveillantes.