La martiniquaise France Zobda : « Être à Cannes nous donne de la visibilité en France et à l’International »

Vues : 772

Elles sont seize femmes à avoir écrit « Noire n’est pas mon métier », seize comédiennes, seize noires avec des parcours différents. Mais ce qui les rassemble aujourd’hui c’est ce message fort qu’elles ont pu faire passer à Cannes. Un lieu privilégié où les professionnels et cinéphiles du monde entier se donnent rendez-vous chaque année.
Pour la 71ème édition, ce mercredi 16 mai 2018, avec une musique qui leur sied, les onze femmes ont brillé sur le tapis rouge du Palais du Festival de Cannes.

 

Une belle occasion pour se faire voir et dire au monde entier, qu’il est temps de penser aux femmes noires loin des clichés et des rôles subalternes. Une opportunité de lever, de faire tomber les barrières. Des préjugés qui, sans cesse, louent les femmes noires comme de belles interprètes de prostituées, de femmes de ménage ou d’amante.

Ce jeudi matin, dès 10 heures, menées par Aïssa Maïga, les seize femmes ont ouvert une conférence de presse à quelques mètres du Palais, à la terrasse de l’hôtel Unifrance. Plus tard dans la matinée, nous avons pu approcher deux femmes dont les noms sont très associés à des productions ou à des films français.

France Zobda est l’une de ces deux personnalités antillaises qui se démarquent dans monde cinématographique en France. Sa montée des marches au Palais du festival de Cannes, elle l’assume. Cette marche sur le tapis rouge concrétisait pour France Zobda, une visibilité aux yeux des professionnels du Paysage Audiovisuel Français et des professionnels internationaux. Et pour France Zobda, d’origine caribéenne, c’est une image « d’espoir pour les jeunes ,car, il importe d’être tous  et toutes unis pour crier d’une même voix et montrer notre solidarité ».

Antilles ou Afrique, France Zobda est convaincue de cette alliance qui doit tendre aux mêmes objectifs : « Nous avons la même matrice et on doit être plus malin car, on a trop longtemps voulu nous diviser pour mieux régner. Nous devons nous rassembler  ».

 

Après « Le Rêve Français », France Zobda se lance dans un grand projet, cette fois l’histoire se déroulera sur l’île de la Réunion, dans l’Océan Indien. Elle explique sa volonté de découvrir les autres régions ultramarines : « C’est une destination des Outre-mer que nous n’avons pas encore exploiter. Ce sera un beau projet avec France 3 avant de retravailler avec la chaîne France 2 ».

 

 

 

 

France Zobda est aussi une femme qui milite. Jouer ou produire pour le 7ème Art, doit divertir et aussi  « faire comprendre au public ce qu’est notre réalité car notre but est d’instruire et de raconter notre France (nos bouts de France). Il est important que l’on n’oublie pas que nos Outre-mer, nos Dom-Tom sont français. Et c’est trop souvent le cas »

FRANCE ZOBDA EST AU FESTIVAL DE CANNES (C'news Actus Dothy)

FESTIVAL DE CANNES – MARTINIQUE : FRANCE ZOBDA appelle à l'Union entre africains et antillais. Nous avons la même matrice, et on nous a trop longtemps divisier pour … Festival de Cannes C'news Actus Dothy Eloa Prod Rélisation Dorothée Audibert-Champenois C'news Actus Dothy

Publiée par Antillesboxmail – Dothy sur jeudi 17 mai 2018

Reportage Dorothée Audibert-Champenois / Facebook Twitter C’news Actus Dothy


Images et réalisation : C’news Actus Dothy