La martiniquaise Julie Montabord, doyenne de la Caraïbe, a fêté ses 113 ans

Rédigé par : Melody Thomas, le
Publié dans : Actualites, Martinique
Mots clés :
Julie-MONTABORD-a

Ce mercredi 17 avril, entourée de son unique fils de 92 ans, de ces 9 petits enfants, de ses 22 arrière-petits-enfants et de ses 20 arrière-arrière-petits-enfants, madame Julie Montabord, née au Vauclin le 17 avril 1906, célébrait ses 113 ans, à l’EHPAD du Prêcheur dont le personnel et les résidents s’étaient fortement mobilisés pour l’occasion. Des élus du Nord Caraïbes étaient aussi présents ainsi que la CTM.

Madame Montabord, affectueusement appelée Meïmeïlle, ne souffre pas des pathologies médicales généralement liées au grand âge. Elle garde une grande vivacité intellectuelle et un sens aiguë de l’humour qui la conduit souvent à dire : « Tout le monde connaît mon âge, moi, je ne connais l’âge de personne ». Elle s’étonne en riant d’être la doyenne de la Martinique et demande à ses proches si on s’était bien donné la peine de chercher s’il n’y avait pas, dans quelque recoin du pays, quelqu’un de plus âgé qu’elle…

Meïmeïlle n’est pas seulement la doyenne de la Martinique. Elle est aussi une des doyennes des 7, 5 milliards d’habitants de notre planète. Elle fait partie de ces quelques rares super centenaires qui ont dépassé l’âge de 110 ans. La doyenne de l’humanité, elle, la Japonaise Kane Tanaka, est âgée de 117 ans. Rappelons, s’il en était besoin, que ces super centenaires sont presque essentiellement des femmes.

Bon anniversaire Meïmeïlle et longue vie à toi !

Texte et photos : Francis Carole