La Martinique et Kevin Prone invités d’honneur au Conseil de l’Europe à Strasbourg

Vues : 539

Une journée pas comme les autres pour le chanteur Kevin Prone. Pour mettre à l’honneur les talents des artistes de l’île de la Martinique, l’Alliance Française a invité le jeune martiniquais à se produire à Strasbourg, dans le Nord-Est de la France. Malgré une organisation stricte, nous avons pu approcher l’antillais, très fier d’être considéré comme un Ambassadeur de l’île au fleurs.

Chaque année au mois de mars la fête de la Francophonie célèbre la langue française dans le monde. 

Parmi les 834 Alliances Françaises qui se mobilisent pour cette fête de la francophonie, celle de Strasbourg Europe et la Section Langue Française et Cultures Francophones de l’Amicale du Conseil de l’Europe, organisait ce vendredi 16 mars une soirée de lancement d’une semaine dédiée à la langue française.

L’événement a eu lieu dans le Palais de l’Europe au bar des Parlementaires devant une salle remplie.

L’ouverture de la soirée était assurée par le jeune contre-ténor martiniquais Kevin Prone. Face à plus de 150 invités, pas timide, ni impressionné, le chanteur qui vient juste de sortir son premier EP (Album de quatre titres) a touché le public ému devant ses capacités vocales et son répertoire musical.

Kevin a pu interpréter trois titres, « un peu court » dira ses proches. C’est grâce à son « bon cœur » qu’il participait ce vendredi soir à la cérémonie d’ouverture de la semaine de la Francophonie. Après avoir découvert Kevin chantant pour un sans domicile fixe dans les rues de Florence en 2015, son nouvel agent qui réside à Kehl (en Allemagne), aurait proposé que le martiniquais se produise au Conseil de l’Europe.

Le contre-ténor qui s’éloigne du chant baroque pour l’alternatif, a chanté les « Feuilles mortes » écrit par Jacques Prévert, « La vie en rose » d’Edith Piaf et « Chloris » de Reynaldo Hahn dans l’enceinte du Conseil européen. Un petit moment de gloire pour l’artiste de 26 ans, né au Morne Rouge au Nord de la Martinique.

Puis, en seconde partie de soirée, les travaux des étudiants de l’Alliance Française, réalisés à l’occasion du 70ème anniversaire de L’Alliance Française de Strasbourg, ont été présentés autour de lectures et de saynètes.

La fin de la  soirée était réservée au slameur zaïrois Sapwe Katalay Mike, qui s’est attardé sur l’emploi de la langue française dans les pays colonisés. Il était accompagné de quelques amis artistes venus le soutenir.

Cette cérémonie d’ouverture de la semaine de la Francophonie, s’est poursuivie autour d’un buffet.

Dorothée Audibert-Champenois/Facebook Twitter C’news Actus Dothy


Images KP/Thomas Laubry/KP/CNAD