La Martinique, la région française qui se dépeuple le plus

population-martinique-en-baisse

Au 1er janvier 2016, la Martinique compte 376 480 habitants, soit 15 827 personnes de moins qu’en 2011. Avec une baisse annuelle moyenne de 0,8 % au cours de ces cinq années, c’est la région française qui se dépeuple le plus. Cette situation s’explique par un solde apparent des entrées sorties négatif qui n’est pas compensé par le solde naturel. Si, en 2011, les communes de l’Espace Sud gagnaient des habitants, elles sont désormais également touchées par ce recul démographique. Fort-de-France reste la commune la plus peuplée mais devient celle qui perd le plus d’habitants.

En 2016, 376 480 habitants résident en Martinique. Entre 2011 et 2016, la population diminue de 15 827 personnes, soit une baisse annuelle moyenne de 0,8 %. La Guadeloupe perd des habitants à un rythme moins soutenu (– 0,5 % par an). À l’opposé, la population de La Réunion augmente de 0,6 % par an en moyenne. En Guyane (deuxième région plus dynamique de France) la population progresse de 2,5 % par an, juste derrière Mayotte (+ 3,8 % par an).

Le déclin démographique se poursuit en 2016

L’évolution de la population repose principalement sur deux facteurs : le solde naturel et le solde apparent des entrées sorties (définitions). Depuis 2006, la perte due au solde apparent des entrées sorties est supérieure au gain dû au solde naturel, ce qui traduit une baisse de la population. Cette tendance s’accélère entre 2011 et 2016 : la Martinique perd 4 500 habitants par an sous l’effet des migrations, tandis que l’excédent des naissances sur les décès n’est que de 1 300 par an. La Martinique est la région française qui perd le plus d’habitants devant la Guadeloupe, seule autre région où la population diminue. Sur le plus petit territoire en termes de superficie, 0,2% du territoire national, se regroupe 0,6 % de la population nationale. C’est la quatrième région française en termes de densité de population avec 344 habitants par km2, derrière l’Ile de France, Mayotte et La Réunion.

Le dépeuplement concerne huit communes sur dix

En 2016, la Communauté d’Agglomération du Centre Martinique (CACEM) compte 157 433 habitants, soit 42 % de la population martiniquaise. Les deux communes les plus peuplées de Martinique se situent dans cette intercommunalité : Fort-de-France (81 004 habitants) et Le Lamentin (40 173 habitants). Depuis 2011, Le Lamentin gagne des habitants à un rythme de + 0,4 % par an, alors que cette commune en a perdu entre 2006 et 2011. Dans le même temps, la diminution de la population de Fort-de-France et Saint-Joseph s’accélère. Au sud de l’île, depuis 2011, les trois communes du Diamant, de Sainte- Luce et de Trois-îlets se dépeuplent alors que leur population avait fortement augmenté entre 2006 et 2011. Ducos et Le Marin sont les seules communes du sud de la Martinique à gagner en population entre 2011 et 2016 tandis que celle de Sainte-Anne chute de 20 %.

Depuis 2006, les petites communes du nord de l’île perdent en population à un rythme supérieur à 1,5 %.
A l’est, la population du Robert, troisième commune de l’île, diminue de 0,6 % par an tandis que le rythme de décroissance s’accélère pour Sainte-Marie et la Trinité depuis 2011.

Sources : martinique.gouv.fr / INSEE