« La Martinique mise à l’écart de l’unité nationale et de la marche républicaine »

Vues : 6

Photo prise lors du rassemblement à FdF

La Martinique mise à l’écart de l’unité nationale et de la marche républicaine.

Comment expliquer que face à des évènements qui touchent un droit fondamental de la république, qu’aucun élu politique de Martinique n’ait décrété officiellement l’organisation, dimanche 11 janvier, d’une marche en hommage aux victimes comme partout sur le sol français ?

En Guadeloupe, on a dénombré plus de 3000 participants dont de nombreux élus en première ligne de cortège arborant fièrement leur écharpe tricolore. C’est la république qui a été touchée avec cet attentat terroriste. N’y-t-il point d’élu de la république en Martinique ?
Quand le Président du Conseil Régional dans son discours à la presse du 9 janvier, indique que la Martinique est « une nation encore sans état », légitime-t-il cette mise à l’écart en considérant déjà que la Martinique ne fait pas partie de la nation française ?

Dans ce cas considérant que l’une de nos compatriotes soit tombée sous les balles du terrorisme, ne méritait-elle pas que nos élus locaux se mobilisent ? Mais dès le lendemain de la marche républicaine, ils étaient déjà présents sur tous les médias pour parler de la future collectivité unique… . C’est affligeant, honteux, déshonorant et scandaleux.

Je suis un martiniquais révolté. Vous avez privé la Martinique de l’unité nationale et de la marche républicaine.


1 commentaires :

Les commentaires sont fermés