La Martinique sous la menace d’un reconfinement ?

Rédigé par : Polly Miette, le
Publié dans : Actualites, Martinique
Mots clés : ,

Alors que les mesures pour contrer la propagation du Covid-19 en Martinique sont de plus en plus imposantes, le virus continue de circuler activement sur l’île, faisant craindre un reconfinement.

Il existe plusieurs indicateurs pour mesurer la circulation du virus et la probabilité d’un reconfinement. D’abord le « R0 », ou le « taux de reproduction » de base du virus. De quoi s’agit-il ? En résumé, ce sont les personnes qui vont être infectées par une personne atteinte du coronavirus. Le confinement, qui réduit les contacts, permet de réduire drastiquement le taux de reproduction. De trois par semaine, il chute à moins de 1.

Logique : si le confinement et les gestes barrières sont respectés, une personne infectée ne pourra le transmettre qu’aux autres personnes de son foyer.

D’autres indicateurs pour reconfiner sont également pris en compte comme le taux de tests positifs, l’incidence, c’est à dire le nombre de personnes contaminées par le coronavirus pour 100.000 habitants, et enfin le nombre de places en réanimation. Sur ce dernier point, les chiffres et les courbes semblent plutôt rassurants en Martinique pour le moment.

Depuis le début de l’épidémie, 18 décès sont à déplorer sur l’île où plus de 750 personnes ont déjà été contaminées par le virus.

Un 9ème foyer de contamination (cluster) découvert le 1er septembre sur l’île

Pour la seule journée du 1er septembre, un 9ème foyer de contamination (cluster) familial et professionnel, impliquant 6 personnes a été découvert sur l’île, lors de tests effectués dans le cadre de la surveillance épidémiologique. Des investigations sont en cours, indique l’Agence Régionale de Santé de Martinique.

S’agissant des huit autres clusters , trois sont clos. Les cinq autres sont considérés comme maîtrisés.

Au cours de cette journée du 1er septembre, un cas isolé de covid-19 a été testé positif, portant à sept le nombre total de cas positifs pour le 1er septembre.

Du 24 au 30 août, 102 patients avaient été testés positifs au Covid-19.
Parmi ces patients peu avaient voyagé, témoignant de la circulation de plus en plus active et intense du virus sur l île.

Pour le seul week-end du 27 août, l’Agence Régionale de Santé faisait état de 19 cas positifs dépistés. Au cours de la semaine du 17 au 23 août, 2 .600 personnes avaient été testées. L’objectif de l’ARS est de monter en puissance les tests PCR et de cibler les personnes à risques, en leur permettant d’accéder au prélèvement et à un résultat rapide de leur test.

Le taux d’incidence des personnes testées positives jugé élevé en Martinique où de plus en plus de personnes âgées sont contaminées

En Martinique, le taux d’incidence de personnes actuellement positives au Covid pour 100.000 habitants est jugé « élevé », car supérieur à 28%, relève l’ARS. Ce taux est toutefois en diminution par rapport aux deux semaines précédentes et en deçà du seuil d’alerte qui est de 50/100.000.

Le nombre d’hospitalisation en cours a été ramené à 13 contre 16 précédemment dont 4 en réanimation contre 3 précédemment.

Selon l’ARS, la tranche des 25/30 ans est la plus concernée par le virus, mais de plus en plus de personnes âgées sont testées positives.

Les lieux de travail font aussi partie des endroits où le virus se propage le plus activement sur l’ile. Sur les 9 foyers de contamination identifiés par l’ARS, six ont été découverts en milieu professionnel.

Classée en zone rouge depuis le 27 août 2020, la Martinique multiplie les mesures pour éviter la propagation du virus.

Les Préfets de Martinique et de Guadeloupe ont ainsi récemment décidé de nouvelles mesures pour limiter le trafic inter-île en le réduisent de 30%. Les contrôles ont été renforcés au départ des vols depuis le début de ce mois.