La police judiciaire neutralise plusieurs braqueurs

police-a-A

Au total, depuis septembre 2017 l’antenne de Police Judiciaire a été saisie de 39 vols à main armée dont 15 actuellement élucidées. 24 individus ont pu être interpellés et placés en garde à vue avant d’être présentés à la justice puis placés sous mandat de dépôt. Parmi ceux-ci, on dénombre 9 ressortissants Saint-Luciens.

A travers ses deux unités opérationnelles, l’antenne OCRTIS Caraïbe à Fort de France et l’antenne du Lamentin, la Police Judiciaire compte 45 enquêteurs spécialisés pour lutter contre la criminalité organisée et le trafic de stupéfiants.

Les derniers faits corroborent la présence de plus en plus fréquente d’auteurs de nationalité sainte-lucienne à l’instar des trois auteurs interpellés et écroués la semaine dernière. Ces individus sont mis en cause dans plusieurs vols à main armée, dont l’un a été accompagné d’une tentative d’homicide volontaire par arme à feu. Une affaire similaire avait déjà été réalisée en septembre 2018, en partenariat avec la Gendarmerie.

La police judiciaire s’est par ailleurs fortement investie aux côtés la sécurité publique (D.D.S.P 972) dans la lutte contre la délinquance violente de proximité par la mise en œuvre de la doctrine de coordination de l’investigation prônée par la direction générale de la police nationale.

Cet investissement a permis, grâce à une parfaite coordination entre la sécurité publique et la police judiciaire, et à une collaboration étroite avec la Gendarmerie 972, de diligenter des enquêtes longues et complexes menées sous le contrôle du Parquet de Fort de France. A l’issue de ces enquêtes, plusieurs équipes de malfaiteurs spécialisés dans des vols à main armée, souvent commis avec violence, au préjudice de particuliers et d’automobilistes sur la voie publique, ont pu être démantelées. Le fonctionnement de ces équipes de malfaiteurs dites « à tiroir » (les participants changent à chaque forfait) a rendu encore plus difficile les investigations. La grande activité de ces malfaiteurs laisse penser que plusieurs projets criminels ont été déjoués grâce aux différentes interpellations réalisées.

Par ailleurs, ces enquêtes ont pu bénéficier de l’aide opérationnelle et logistique de la cellule zonale d’assistance technique, créée en septembre 2018 démontrant l’importance des moyens mis en œuvre par la Police nationale dans la zone Antilles/Guyane.

Au total, depuis septembre 2017 l’antenne de Police Judiciaire a été saisie de 39 vols à main armée dont 15 actuellement élucidées. 24 individus ont pu être interpellés et placés en garde à vue avant d’être présentés à la justice puis placés sous mandat de dépôt. Parmi ceux-ci, on dénombre 9 ressortissants Saint-Luciens.

La réussite de ces affaires vient démontrer l’efficacité du dispositif déployé en Martinique par la police nationale pour lutter contre la délinquance violente. Le professionnalisme des enquêteurs de la police judiciaire en Martinique est reconnu par l’ensemble des partenaires, il contribue à perpétuer le savoir faire et l’ancrage de la police judiciaire en Martinique.

Sources : Police Nationale / OCRTIS Caraïbe