La Route du Rhum : la Martinique prendra t-elle le départ ?

Vues : 3

defi-martinique

La Route du Rhum, dont le départ sera donné ce dimanche 2 novembre, devrait accueillir pas moins de 91 équipages parmi lesquels un seul devrait représenter notre île.

La participation de Daniel Ecalard, Skipper du Défi Martinique est  remise en question. En cause la subvention allouée par la Région Martinique nettement moins importante que ce qu’il attendait. Malgré toute la polémique, il souhaite l’apaisement. Voici ce qu’il indique sur Facebook :

« Depuis Saint-Malo, le Défi Martinique souhaite vivement apaiser toutes polémiques contre-productives dans sa participation (ou non) à la Route du Rhum, ce 2 novembre prochain. La Région Martinique nous soutient quoiqu’il en soit, ceci à la hauteur de ce qu’elle considère être nécessaire à notre participation dans cette épreuve. Une subvention n’est pas un droit, ni une obligation. Nous remercions donc le Conseil Régional de la Martinique, notamment son Président, pour nous avoir alloué cette aide financière quelque soit son montant. Nous portons les couleurs de la Martinique et nous espérons que nous les porterons le plus dignement possible jusqu’en Guadeloupe. »

Pour Daniel Ecalard, cette course représente un véritable défi.
Avec l’autofinancement d’une grande partie du budget de la Route du Rhum et grâce à la participation financière de plusieurs entreprises de la Martinique, Daniel Ecalard s’est bel et bien mis en tête de relever ce défi et a su en convaincre ses partenaires; d’où le nom donné à son embarcation : Défi Martinique. Seulement voilà, la participation du seul et unique représentant de l’Île Aux Fleurs demeure, à ce jour, très incertaine.

La Région revoit son budget à la baisse.
A quelques jours du départ, la participation de Daniel à cette dixième édition de la mythique Route du Rhum est en effet remise en question. Et pour cause, il lui manque encore quelques fonds. Selon le propriétaire de Défi Martinique, la subvention allouée par la Région Martinique est nettement moins importante que ce qu’il attendait. Toujours selon Daniel Ecalard, un engagement verbal, donné au mois d’avril, lui permettait d’espérer la somme de 35 000 euros de la part de la Région Martinique. Mais la réalité n’aura pas été du tout la même puisque seulement 10 000 euros lui auraient été versés.

daniel-ecalard-skiper-martinique-route-du-rhum-2014

Daniel Ecalard, Skipper du Défi Martinique, Route du Rhum 2014

Défi Martinique se retrouve donc … sans voiles.
La subvention allouée par la Région devait permettre à Daniel de payer, entre autres, grand-voile qui se veut être très innovante, fabriquée dans du tissu photovoltaïque pour une traversée de l’Atlantique dans une complète autonomie énergétique. Selon Daniel Ecalard, la voile est prête à être livrée; le fabricant attend juste d’être payé.
Mais l’optimisme est tout de même de mise. Si pour l’heure aucune solution ne semble pointer à l’horizon, Daniel se veut tout de même optimiste. Et c’est d’ailleurs « une bouteille à la mer » que lance Daniel aujourd’hui afin de trouver un ultime sponsor pour financer l’achat de ses voiles.

La Route du Rhum Destination Guadeloupe.
Tel est le nom donné véritablement à cette édition 2014. Et pour cause, La Région Guadeloupe est le principal partenaire financier de la course. De plus, elle finance également, et de façon conséquente, la participation de marins guadeloupéens. Pas moins de six marins de Guadeloupe prendront donc part à la Route de Rhum Destination Guadeloupe, grâce à une subvention de la Région Guadeloupe d’un montant de 50 000 euros chacun. Le seul skipper de Martinique, lui, n’a droit qu’à une aide de 10 000 euros.

Souhaitons-lui bon vent malgré tout !

Photo : Défi Martinique