La Saint-Valentin je m’en bats le clito !

Rédigé par : admin, le
Publié dans : Tribunes Libres
Mots clés : ,

Oui oui c’est bien ce que vous venez de lire. Je m’en bats le clito de la Saint-Valentin.

Vous vous attendiez à quoi, parce que je suis une femme je serai toute attendrie à l’approche du 14 février ? Et bien non ! S’apprêter autour d’un diner, en plus réservé à la dernière minute, parce que « Monsieur » avait oublié « la fête des amoureux » n’est que pur désillusion.

Je vous rassure, je n’ai rien contre des roses et quelques carrés de chocolat mais les couples qui se mettent en scène, qui se montrent sous leur meilleur jours, qui se pavanent comme dans les comédies romantiques et qui renvoient tous les célibataires au néant, ont une vision erronée de l’amour. Surtout, avec Instagram qui nous montrent tous ces nouveaux riches étalés quelques pétales sur un lit à Dubaï, ça n’aide pas, oh que non !

J’en ai assez de toutes ces publicités qui nous rappellent que l’amour c’est que le 14 février et entre nous … 14 passé, 15 arrivé, toutes mauvaises habitudes retrouvées.

Bon je vais arrêter de faire ma militante anti Saint-Valentin … mais si l’Amour avec un grand A doit être célébré, je pense qu’il doit, avant tout, être vu dans son entièreté.

L’amour est vaste, complexe, inexplicable parfois et ne s’arrête surtout pas à la notion de « couple ». On peut vivre d’amour sans être en couple, on peut aimer à en crever sans avoir de partenaire avec qui se photographier. On peut aimer autrui, on peut aimer la vie et c’est là que je veux en venir… Personne ne nous apprend l’amour, le vraie. L’amour de son prochain, l’amour de tous, le respect le plus profond, la bienveillance, la solidarité, l’acceptation des autres et de nous-même. C’est ça l’amour. C’est ça que nous devrions partager avec tout le monde en ce 14 Février ; pas simplement des cadeaux qu’ont nous poussent à acheter, à consommer bêtement.

Texte écrit par L’Instinctive