La styliste de Miss Martinique : « J’ai mis tout mon cœur dans cette robe traditionnelle ! »

« J’étais surprise quand j’ai été retenue ! Car je voulais participer à cette élection. J’ai toujours voulu travailler avec le madras. J’ai mis tout mon cœur en dessinant cette robe locale »

Félicitée par l’organisation des Miss France, pour une de ses créations, la styliste Frédérique Saint-Louis Augustin rentre dans l’histoire du célèbre concours de beauté.

Le costume traditionnel qui identifie les régions durant l’élection de la Miss France 2019, exigeait une touche de modernité dans la réalisation des robes régionales. Un défi pour Frédérique Saint-Louis Augustin, styliste, designer et couturière.

Tout commence pour la jeune femme un jour de septembre 2018. Depuis l’Angleterre, son lieu de résidence, Frédérique est attentive à un appel d’offre pour la réalisation du costume régional de Miss Martinique. Un challenge que la jeune femme décide de relever, un pari de taille, la Miss qu’elle habillera est domiciliée sur l’île de Martinique, à plus de 8000 kms.

Deux mois plus tard, Frédérique Saint-Louis Augustin organise une séance d’essayage à Paris. Deux dates sont retenues les 15 et 16 novembre.

Nous partons à la City de Londres où la styliste a démarrer son aventure.

City of London, dans l’Est de Londres, le temps est pluvieux et gris ce dimanche 25 novembre. A trois minutes des stations de métro Liverpool Street et Aldgate, dans un appartement d’une Tour d’une vingtaine d’étages, Frédérique Saint-Augustin nous accueille. A l’intérieur, La pièce centrale est lumineuse.

De grandes baies vitrées encadrent le séjour.  « The Gherkin » (le cornichon), l’un des gratte-ciels londoniens, emblème du quartier financier de la City rivalise auprès des tours  aussi hautes les unes des autres.

Frédérique Saint-Louis Augustin est originaire de Rivière Salée en Martinique. Une île française qu’elle quitte après avoir obtenu une bourse d’étude (scolarship) pour se former à l’étranger. Depuis une dizaine d’années, la jeune antillaise parcourt l’Europe, elle est à Dublin puis s’installe à Londres.

Ses études de styliste commencent à Dublin, en Irlande à Sallynogin college of Further education : « J’étais dans une école de stylisme-modélisme à Dublin pendant deux ans. Puis j’ai continué à Londres au Croydon college University où j’ai préparé durant trois ans une licence dans la Mode et Business (BA in fashion design with business). J’ai aussi un Master en Marketing de la mode (Master International fashion marketing). Je pense être bien armée » souligne Frédérique Saint-Louis Augustin.

Une fois diplômée, Frédérique Saint-Louis Augustin participe comme assistante, habilleuse ou styliste dans des événements tels, l’Africa Fashion Week, l’Asian Fashion Week à Southbank  ou au London Fashion Week dans la capitale anglaise.

Mais c’est à Paris, ville de la Mode que la styliste martiniquaise se fait un nom. La lauréate du costume régional de Miss Martinique 2018, ne cache pas son enthousiasme : « J’ai participé à l’appel aux créateurs lancé par le Comité Miss Martinique, il s’agissait de revoir la robe traditionnelle antillaise, généralement cousue dans du tissu madras. J’ai gagné le concours et je suis de plain-pied dans cette aventure Miss France 2019. » 

En septembre dernier elle répond à l’appel à candidature, posté par le Comité Miss Martinique : « J’ai lu cette information sur les réseaux sociaux du Comité Miss Martinique et j’ai aussitôt envoyé mon croquis. Un mois plus tard, j’étais contactée par Coretta Nollet de Martinique et l’organisation des Miss à Paris.Tout c’est fait à partir du service Internet.  » 

Après plusieurs Visio-conférences, le temps est au rendez-vous à Paris.

Du Jeudi 15 novembre au vendredi 16 novembre, Olivia Luscap arrive de Martinique pour ses premiers essayages (en live) avant un départ imminent pour l’île Maurice. Dans le même temps, Frédérique Saint-Louis Augustin, quitte la Gare Saint-Pancras à Londres et débarque en Gare du Nord. Les deux femmes se rencontrent enfin et les ajustements se font à l’Hôtel le Millenium, Boulevard Haussman dans le 9ème arrondissement où séjourne Miss Martinique 2018.

La Robe traditionnelle martiniquaise dans sa version contemporaine est réussie. Les deux comités l’approuvent. Un soulagement pour Frédérique Saint-Louis Augustin : « Je me suis lancée ce défi sans y croire vraiment, comme un challenge. Passionnée de mode, je souhaitais faire honneur à la Martinique » commente la créatrice.

« Je n’ai pas eu l’occasion d’étudier le madras à mes cours, mais après cette expérience (Miss France 2019), j’ai décidé de continuer à explorer ce tissu. Je suis vraiment stupéfaite du résultat »a déclaré Frédérique Saint-Louis Augustin.

Réalisée en madras, la robe « régionale » d’Olivia Luscap est inspirée du costume traditionnel de Martinique. Avec un hibiscus rouge à la taille, cette robe traditionnelle très moderne, échancrée, épousera parfaitement le corps élancé et longiligne d’Olivier Luscap.

Le croquis publié sur le le compte Twitter officiel des Miss France, salue la créativité de Frédérique Saint-Louis Augustin : « L’équipe de Miss France et celle de Martinique sont très satisfaites du résultat de la robe traditionnelle. Avec Sylvie Tellier, Directrice Générale du Comité Miss France, nous continuons ce partenariat » conclut la styliste qui reconnaît avoir fait ses premiers pas dans l’un des plus grands événements de beauté à Paris, capitale de la mode.

Souhaitons que ce costume régional revisité, prévu le soir de l’élection de Miss France 2019 au Zénith de Lille, fédérera tous les suffrages sur la candidature de cette Miss, une prétendante parmi les 30 beautés françaises du concours.

Nous quittons la styliste martiniquaise sur un nouveau projet, qu’elle garde secrètement pour l’instant.Ecoutez Frédérique Saint-Louis Augustin :

Dans les coulisses de Miss France 2019 (C'news Actus Dothy)

CITY OF LONDON – MISS FRANCE – MARTINIQUE : Frédérique Saint-Louis Augustin a décroché un contrat qui la conduit dans les COULISSES de l'élection de MISS FRANCE 2019. Nous avons rencontré la martiniquaise dans son atelier situé au coeur de Londres. Reportage : Dorothée Audibert-Champenois / C'news Actus Dothy Antillesboxmail – Dothy Julienne Saint Louis Augustin Olivia Luscap Nollet Coretta Mirette Élection miss France 2019 Miss France 2019 Miss Martinique Election Miss France

Publiée par Antillesboxmail – Dothy sur Samedi 1 décembre 2018

LE MADRAS : Originaire de la ville de Madras en Inde du Sud, le tissu madras est au cœur des traditions antillaises. Encore présent dans la vie quotidienne, cet étoffe est souvent de couleurs vives, décliné dans différents modèles, le madras est utilisé dans certaines occasions, les cérémonies, le deuil, les fêtes, au carnaval ou en accessoires.

Reportage à la City of London Dorothée Audibert-Champenois/Facebook Twitter C’news Actus Dothy

Images et Vidéo C’news Actus Dothy