La tempête tropicale Laura frappe Cuba : Au moins une douzaine de morts à Haïti et en République Dominicaine.

Rédigé par : Polly Miette, le
Publié dans : Actualites, Caraïbe
Mots clés :

La tempête tropicale Laura, qui progresse dans les Antilles et frappe désormais Cuba, a fait dimanche au moins une douzaine de morts dont neuf à Haïti lors de son passage sur l’île de Quisqueya, partagée entre Haïti et la République dominicaine, selon un bilan provisoire.
L’île de Quisqueya a enregistré ce dimanche des pluies torrentielles qui ont engendré crues, inondations et glissements de terrains. Au moins douze personnes y sont mortes dont neuf en Haïti.

Dans la capitale, Port au Prince, un marché informel installé dans une ravine s’est transformé en coulée de boue et d’ordures. Au moins deux femmes y sont mortes emportées par les eaux.
« Le bilan de la tempête Laura s’alourdit en Haïti : 9 personnes sont décédées (5 dans la capitale et 4 dans le département du Sud-Est) et deux sont pour l’heure portées disparues. Plusieurs rivières sont en crue à travers le pays provoquant d’importantes inondations », tweete Amélie Baron, la correspondante de RFI à Port au Prince,

« Laura » va se transformer en ouragan, mardi, et sera suivie de près par un autre ouragan « Marco » qui se dirige vers la Louisiane

Après son passage dimanche sur Haïti et la Républicaine dominicaine, la tempête tropicale Laura, qui risque de devenir un ouragan ce mardi, a atteint Cuba dans la nuit de dimanche à lundi, alors qu’un autre ouragan baptisé « Marco » se dirige vers le
sud des États-Unis.

« Marco », à l’origine tempête tropicale, s’est transformé dimanche en ouragan et se dirige vers la Louisiane.

Ces deux ouragans qui se suivent d’aussi près dans le Golfe du Mexique sont des phénomènes extrêmement rares, font remarquer les médias américains. Marco devrait s’approcher de l’Etat américain de Louisiane ce lundi.

Il sera accompagné de vents soufflant à 120 km/h « le long d’une partie de la côte américaine du Golfe » du Mexique, a souligné le Centre national des ouragans (NHC), basé à Miami.
Mais cet ouragan devrait « rapidement » s’affaiblir une fois qu’il aura touché terre, a souligné le NHC.

Laura a atteint Cuba par l’est, accompagnée de rafales soufflant à 146 km/h et de vagues de plus de 3 mètres de haut

Pour sa part « Laura », qui se déplace rapidement, à une vitesse de 33 km/h, a atteint Cuba dans la nuit de dimanche à lundi. « C’est une tempête tropicale qui n’a pas encore l’organisation que pourrait avoir un ouragan », a fait souligner à la télévision étatique le météorologue José Rubierta.

Laura est arrivée par l’est de Cuba, accompagnée de rafales soufflant à 146 km/h. Sur son passage, les vagues sont montées à plus de 3 mètres sur la localité de Maisi, à la pointe orientale de l’île, dans la province de Guantanamo. Par précaution, l’électricité a été coupée.

Mais les rafales ont provoqué des dégâts matériels sur les toitures de zinc, plusieurs maisons, faisant chuter des arbres. Aucune victime n’est à déplorer pour l’instant, selon la presse d’Etat.

À Guantanamo et Santiago de Cuba, par précaution, pas moins de 50.000 personnes ont été évacuées vers des logements de proches et vers des abris dédiés à ce type de phénomène.
Laura qui continue sa progression dans l’île devrait passer, ce lundi après-midi, près de la capitale La Havane, avant de repartir vers la mer à l’aube ce mardi, éventuellement par Pinar Rio (extrême ouest), en direction du nord-ouest, estime-t-on.

En Haïti, une fillette de 10 ans décédée suite à la chute d’un arbre sur sa maison

Parmi les victimes de Laura en Haïti, une fillette de 10 ans est décédée suite à la chute d’un arbre sur sa maison à Anse-à-Pitres, dans le sud-est de l’île, selon un rapport préliminaire de la protection civile haïtienne. Plusieurs maisons ont été inondées dans cette commune haïtienne où des habitants sont en cours d’évacuation.

« Le processus d’évacuation des zones à risques suit son cours avec l’accompagnement des autorités locales », indique la protection civile haïtienne sur twitter.
Qualifiée de « tempête tropicale forte », Laura a déversé des pluies torrentielles sur la République Dominicaine et Haïti, faisant « plus d’une douzaine de victimes », rapporte pour sa part Météo-France Antilles Guyane dans son dernier bulletin, daté de lundi 24 août.

A Saint-Domingue, capitale de la République dominicaine, on trouve parmi les victimes une femme et un enfant qui sont décédés dans leur habitation et un jeune homme tué dans un autre lieu de la ville par la chute d’un arbre sur sa maison, a pour sa part indiqué le directeur du Centre des opérations de secours d’urgence (COE), Juan Manuel Méndez.
La tempête a provoqué des inondations et privé d’électricité plus d’un million de personnes, selon les fournisseurs locaux d’énergie.

Dans certaines communes, comme à Pedernales, les rues se sont transformées en rivière, en témoignent des photos et vidéos postées sur internet où l’on constate aussi des glissements de terrain.

Les secours ont dû intervenir en urgence pour sauver une femme et son fils coincés sous un amas de terre dans le secteur de Palmarejo, dans le sud de l’île.
Dès vendredi, l’alerte orange avait été déclenchée à Haïti, avant d’être relevée au niveau rouge ce week-end, en prévision des pluies torrentielles et des rafales, souligne Météo-France.

Face aux intempéries, le Covid-19 devient une grande source d’inquiétude pour Haïti

En Haïti, outre les intempéries, le Covid-19 est une source de préoccupations pour les autorités.
Si l’épidémie a été jusqu’ici relativement faible sur l’île avec 8.050 cas testés positifs et 196 décès officiellement attribués au virus, les autorités haïtiennes craignent une propagation de l’épidémie, en marge de la tempête Laura.

« Mettez vos masques et respectez les distances surtout dans les abris provisoires. Avec le Covid, nous avons considérablement moins de capacité d’accueil », avait déjà prévenu le ministre de l’Intérieur, Audain Fils Bernadel, lors d’un point de presse samedi.