La transition énergétique c’est possible et c’est maintenant !

Vues : 16

Un débat citoyen, sur la transition énergétique dans notre région, s’est tenu à la Région Martinique cette semaine. Une centaine de martiniquais ont participé à 4 ateliers débats animés par l’équipe de l’Agence Martiniquaise de l’Energie (AME). L’objectif : faire émerger un projet de société construit sur de nouveaux modes de vie plus efficaces énergétiquement et respectueux de l’environnement. Comment les martiniquais accueillent-ils cet enjeu?

Rencontre avec Laurent Bellemare, Directeur de l’Agence Martiniquaise de l’Energie, pour un premier retour à chaud sur la teneur de ces échanges citoyens.

Qu’est-ce que la transition énergétique ?

La transition énergétique, c’est le passage d’un système construit sur l’exploitation des énergies non renouvelables à un système basé sur les énergies renouvelables. C’est l’ensemble des actions mises en œuvre pour réduire l’utilisation des énergies dites « fossiles » génératrices de gaz à effet de serre (GES) au profit des énergies dites « propres ». Elle implique un changement de nos comportements et de nos modes de vie.

Quels sont les premiers enseignements que nous pouvons tirer de cette journée ? Quel est le niveau d’implication des citoyens sur cette problématique ?

Tout d’abord je retiens un intérêt très fort des martiniquais sur cette question. Ensuite on a pu voir des débats très riches avec des citoyens avertis, qui disent souvent ne rien connaître à l’énergie mais qui finalement ont en tête un certain nombre de notions. On peut se dire que les campagnes  d’information qui ont été réalisées ont porté leurs fruits. On peut dire qu’il y a une certaine connaissance des grandes problématiques énergétiques, dans les grandes lignes.

Ensuite on a vu qu’il y a des citoyens qui se sont écoutés, qui ont beaucoup échangé et surtout qui ont été très contents de la démarche participative, de vivre cette expérience-là. On a entendu des citoyens qui souhaiteraient revoir ce même type de démarche sur d’autres sujets. On a vu des citoyens qui étaient contents qu’on s’intéresse à eux, qu’on s’intéresse à leur avis. Je pense qu’il y a des choses à retenir pour l’avenir, qu’il y a un intérêt sur cette méthode.

Les prochaines étapes ?

– Lundi 27 mai : conférence de presse nationale de la Ministre de l’écologie sur le sujet.
– 20 juin : une restitution détaillée de l’ensemble des résultats des régions
– octobre : la loi de programmation sur la Transition Energétique

Plus spécifiquement pour la Martinique et pour les DOM ?

Il y a eu un travail important déjà réalisé par les politiques et les professionnels, je pense notamment au SRCAE (Schéma Régional Climat Air Energie), il y a un lobbying toujours important des collectivités des régions ultrapériphériques, des DOM (Martinique, Guadeloupe, Corse, Guyane, Réunion) qui partagent des problématiques communes et qui travaillent ensemble pour porter au gouvernement un certain nombre de propositions. Nous continuons donc à porter nos besoins et nos particularités. Il y a donc à la fois l’implication des citoyens qui est importante et le fait de rester vigilant face à notre positionnement local pour ne pas se retrouver noyer dans des propositions d’ordre général national et qui pourraient parfois être peu pertinentes pour nous. Il y a également une Habilitation Energie régionale qui va permettre en particulier d’apporter des adaptations pours’assurer que cette transition se fasse dans le sens des martiniquais.

La transition c’est possible ?

La transition c’est possible et c’est maintenant !

Créée il y a un an, l’AME a pour vocation de mettre en synergie les stratégies, les moyens et les actions des acteurs pour assurer la transition énergétique de la Martinique. Son équipe, constituée principalement d’ingénieurs, de chercheurs et de techniciens veille à la réalisation du SRCAE (Schéma Régional du Climat de l’Air et de l’Energie). Elle travaille à la mise en place d’un Observatoire de l’énergie et des gaz à effet de serre en partenariat avec les acteurs du secteur, conduit des programmes de Recherche avec les instituts spécialisés (INES, CEA, universités, …) et accompagne les acteurs socio-économiques dans leurs projets innovants et leurs démarches énergétiques.

Quelques chiffres :

L’énergie en Martinique aujourd’hui :

• Consommation actuelle : 4 400 GWh(hors transport aérien)
• 71% de la consommation totale est liée aux activités de transport
• Les énergies fossiles génèrent 97% de l’énergie consommée
• Capacité de production locale actuelle : 428 MW dont 68,1 MW provenant de ressources vertes
• La production éolienne représente 1,1 MW, les déchets 7 MW et le solaire 60 MW

Premiers éléments de restitution

– 1115 participants à la journée de débat national sur toute la France
– 90% d’appréciation positive sur la démarche et une demande très forte d’utilisation de cette méthode sur d’autres sujets de société
– Séquence 1 : Pourquoi la transition énergétique maintenant ?

o Avant l’atelier : 73% des citoyens martiniquais interrogés disaient en savoir peu sur le sujet (contre 66% en national). Après la séquence 37% se disaient assez à l’aise et 17% très à l’aise sur le sujet

o La Transition énergétique pour notre Région c’est d’abord une urgence, une chance (sobriété, qualité de vie, environnement), une opportunité.

Photos : region-martinique.mq