La ville de Sainte-Anne condamnée à verser plus de 7000 euros pour le décès par noyade d’une jeune femme sur le site de l’0eil Bleu

Rédigé par : Melody Thomas, le
Publié dans : Actualites, Martinique
Mots clés :
mairie-sainte-anne-martinique

Le tribunal administratif de Martinique a condamné la ville de Sainte-Anne à verser plus de 7000 euros à la mère d’une jeune femme, décédée par noyade il y a deux ans.

Le 20 août 2017, la jeune femme femme âgée de 25 ans à l’époque, s’est noyée sur le site de l’œil bleu au Cap ferré à Sainte-Anne. Un lieu prisé par les Martiniquais et touristes pour son bassin naturel d’un bleu clair mais réputé dangereux en cas de houle. En juin dernier, deux hommes y ont perdu la vie. Ils ont ont été emportés par les vagues.

Après le décès de la jeune femme, sa mère a porté plainte contre la ville de Sainte-Anne. Elle dénonce l’absence de signalisation appropriée concernant la dangerosité du site de l’Oeil bleu et le défaut d’information apposée à proximité du lieu ou à l’entrée de ses voies d’accès par le littoral indiquant la baignade aux risques et périls.

La décision est donc tombée lors de l’audience du 21 novembre dernier et rendu public au début du mois de décembre rapporte Radio Fusion.

La ville de Sainte-Anne a été condamnée à verser à la mère de la défunte 6 040 euros avec intérêts au taux légal ainsi que la somme de 1 000 euros pour les frais engendré par le procès.

« La responsabilité de la commune de Sainte-Anne Martinique a donc été engagée en raison du décès par noyade, le 20 août 2017, malgré tous les éléments qu’elle a portés au débat et soutenus en audience pour s’exonérer de toute responsabilité » écrit Gilles Belmo, Directeur de l’ADIL Martinique !