La vitesse passe à 80 km/h au lieu de 90 sur les routes à double sens, sans séparateur central

Vues : 760

Le décret n° 2018-487 relatif aux vitesses maximales autorisées des véhicules est paru au Journal officiel du 17 juin 2018. En conséquence, à partir du dimanche 1er juillet 2018, la vitesse limite autorisée sur les routes à double-sens sans séparateur central est réduite de 10 km/h et passe de 90 à 80 km/h.

L’abaissement de la vitesse sur les routes secondaires est une mesure de sécurité routière décidée par le Comité interministériel de la sécurité routière du 9 janvier 2018. Cette mesure de rupture a été prise après deux années de hausse de la mortalité routière suivies de deux autres années de stagnation. Selon les plus grands experts en accidentologie, cette mesure pourrait permettre de sauver chaque année plus de 300 vies, alors que les voies concernées concentrent 55% de la mortalité routière.

L’adaptation de la signalisation en Martinique est d’ores et déjà commencée.
Les sections sur lesquelles sont déployés des radars fixes seront intégralement équipées dès le 1er juillet :

– RD7 Commune des Trois-Ilets, Lieudit Château Gaillard
– RN1 Commune du Robert, Lieudit Cadet
– RN1 Commune de la Trinité, Lieudit Galion
– RN1 Commune du Marigot, Lieudit Charpentier

Pour les autres routes actuellement limitées à 90 km/h concernées par la mesure, la dépose des panneaux est en cours et le remplacement se poursuivra la semaine du 2 juillet.
Pour rappel, sur les sections de routes bidirectionnelles à chaussée non séparée comportant 2 voies affectées à un même sens de circulation, la vitesse maximale autorisée est maintenue à 90 Km/h sur ces seules voies.

Le but espéré selon les experts est de sauver à l’échelon national entre 300 et 400 vie par an.
De même, une telle mesure présente l’avantage d’améliorer la fluidité du trafic, de consommer moins de carburant et de diminuer les émissions polluantes dans l’environnement pour une perte de temps minime (2 minutes sur un trajet de 25 km).

Les effets de la vitesse ont une incidence majeure sur les distances d’arrêts à savoir qu’à 80km/h il faut 57 mètres (temps de réaction plus temps de freinage sur route sèche) pour s’arrêter alors qu’à 90km/h, il en faudra 70.

En Martinique, pour l’année 2017, la vitesse était la deuxième cause d’accidents mortels, soit 25%. 57 % sont survenus sur ces réseaux routiers.

Ce sont ces 13 mètres qui peuvent faire la différence pour sauver des vies en Martinique.

Sources : Gendarmerie Martinique